1. L’aire d’autoroute... volume 2


    datte: 04/11/2018, Catégories: Gay, Première fois, Transexuels, Auteur: Chacha28,

    Je le regarde en souriant... mon stresse a laissé place à un apaisement. Il ne le sait pas, me prend peut être pour une salope qui passe ses nuits aux aires d’autoroute, mais en réalité, c’est la première fois que j’embrasse un homme, je n’arrive même pas a le réaliser! Cet apaisement vient sûrement de la. Tel une mission que je venais enfin d’accomplir...Je prend enfin ma voix légèrement féminine et lui dit « bonsoir, enfin re, bonsoir! Je m’apelle Charlotte, je suis désolé pour tout à l’heure mais pour être franc, j’etais aussi tétanisée que toi... personne ne me connaît sous ce nom dans la vrai vie... »Ça semble beaucoup le rassurer et il sourit à son tour pour enfin me répondre « pardon je savais pas, mais tu es très belle si ça peut te rassurer! Bien plus belle que celle de la vidéo d’ailleurs!! Bien moi je m’apelle Gabriel, je suis content que l’on discute comme ça plutôt que de se prendre la tête après ce qui s’est passé... »Je lui dis: « oui moi aussi, bon et bien je crois qu’on a un rencard alors » dis-je en riant timidement. Je vous passe les détails de notre longue discussion, qui durera près d’une demi heure... c’etait tout sauf ennuyant, a vrai dire, cela devenait un vrai rencard ou j’apprenais a le connaître. Gabriel est étudiant en informatique, il a 22 ans et il rentre tous les weekend chez ses parents. Ce que je peux vous dire par contre, c’est qu’au fil de la discussion, nous nous sommes simplement assis, lui côté conducteur, moi côté passager, et que ...
    naturellement, nos mains ont finit par se lier et trouver leur place entre frein à main et pommeau de vitesse...Sans vouloir le brusquer, je lui demande si ses parents ne vont pas s’inquieter de son retard. Ce à quoi il me répond qu’il a enfait énormément d’avance, voulant leur faire la surprise d’arriver plus tôt. Il se tût et me sourit, je n’ai pas su quoi répondre, mais j’imaginais que l’embrasser de nouveau serait la réponse parfaite...Je me rapproche de lui, ferme les yeux, ouvre les lèvres pour toucher les siennes et accéder à sa langue... il m’excite, il est doux, beau, juste ce qu’il me faut! Il se tourne vers moi pour me faire face, sa main gauche est entremêlée à ma main droite, sa main droite viens me toucher le visage, mon dieu qu’il est doux, ses gestes sont dignes d’un homme amoureux...Je met fin à nos baisers et lui dit que nous serions mieux à l’arriere, je m’installe en escaladant l’interieur, il me rejoint par l’exterieur et enfin, plus rien ne sépare nos corps. Je glisse ma main dans son entre jambe et sent son sexe dure. A vrai dire, non seulement il est dure, mais son jean fait déjà état d’une tache bien mouillée que je reconnais facilement, non il n’a pas joui, mais son liquide pré-ejaculatoire s’est déjà bien rependu... je déboutonne son jean et caresse de mes ongle son membre de chaire au travers de son boxer synthétique, il gémit, il aime, plus je vais et viens sur son sexe, plus il me bouffe littéralement les lèvres... il me dit « stop! J’ai du mal à ...
«12»