1. Mes hommages, Madame... mes hommages, Monsieur !


    datte: 05/11/2018, Catégories: fhh, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, pénétratio, Partouze, totalsexe, inithh, couple+h, hbi, Auteur: Pedennasi,

    Pat avait été invité à venir dormir par Hugo et Élise. Hugo avait prévenu qu’il devait rentrer un peu tard, et avait demandé à Élise d’accueillir leur ami. Élise était partagée, elle n’aimait pas beaucoup cet homme, un peu bedonnant, un peu vulgaire même, mais quelque peu titillée car, lors d’une conversation en toute liberté avec Chiara, l’épouse de Pat, celle-ci lui avait confié son extrême satisfaction d’avoir dans son lit un époux habile, ardent et qui disposait d’un organe aux qualités respectables Aussi, quand un jour Élise avait surpris les yeux de Pat qui s’attardaient sur ses courbes, elle avait été à la fois gênée par cette concupiscence décomplexée, et en même temps flattée et quelque peu curieuse de mieux le « connaître ». Élise venait de rentrer, après une séance de bronzage sur son balcon, uniquement vêtue d’un tee-shirt et d’un string, quand elle entendit sonner. Devinant que Pat était arrivé, mutine, elle retira son tee-shirt et, les seins nus et un grand sourire aux lèvres, elle ouvrit la porte à Pat qui, surpris par sa tenue et son sourire, la salua d’un sourire approbateur. Sans rien dissimuler de son naturel lubrique, il admira complaisamment cette beauté qui lui offrait des seins pleins, une taille mince, des hanches larges et des jambes galbées, ravissant Élise par cet examen de son anatomie. Il posa son sac et referma la porte. Sans aucune réticence, Élise tendit sa bouche vers Pat et fut ravie quand ses lèvres rencontrèrent sa bouche. La regardant ...
    droit dans les yeux et la couvant d’un regard lourd, il passa son bras autour de sa taille mince et la pressa contre sa bedaine. Il ouvrit de ses lèvres la bouche de son hôtesse, et sa langue y pénétra lentement, caressant la langue de la femme. Élise, très favorable à cette invasion de sa bouche et un peu rouée en face du désir des hommes, fit mine, malgré sa semi nudité, d’hésiter un petit peu, puis feignit de céder à contrecœur, alors que tout son corps n’avait qu’une envie : celle de collaborer activement à la séance (très) physique qui s’annonçait. Ses yeux lurent dans ceux de Pat un désir violent, son ventre « ému » sentit le rude vit du mâle qui se pressait contre lui, le provoquait La langue qui s’enfonçait dans sa bouche l’empêchait de dire son émoi. Élise accepta passivement le baiser pour que sa fausse froideur excite davantage Pat, et le baiser dura, dura Cette pénétration, très suggestive, de sa bouche lui redonnait le goût du mâle et cette bonne épouse était troublée par la langue d’un mâle qui jouait avec la sienne, et son ventre ne savait plus comment cacher son trouble, pressé contre une érection si raide, si gorgée de promesses pour son ventre Elle passa ses bras autour du cou de son invité, se pressa contre lui pour lui signifier son total abandon devant son désir, nouant sa langue autour de celle de Pat. Alors les mains de l’homme se firent plus audacieuses, caressèrent ses fesses fermes, puis remontèrent le long de son dos jusqu’aux épaules qu’elles ...
«1234»