1. Christine VI : Midlife Crisis (17)


    datte: 06/11/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: fantaflo,

    Le lundi 17 juin, je suis appelé par Fabienne à son arrivée. Comme toujours lorsque j’entre dans son bureau pour la première fois de la journée, elle se lève. Robe noire à manches courtes, évasée à partir de la taille. Élégante. — Tu prends un café ? J’acquiesce. Pendant que le café coule, nous nous embrassons. Fabienne me caresse subrepticement l’entrejambe, mais elle se reprend alors et dit : — Tu sais que nous avons le meeting "Horizons 2025" cette semaine à Saint-Flureau. Il y a dix jours, j’avais demandé à ce que tu y participes, car tes nouvelles responsabilités nécessitent que tu assistes désormais aux meetings de direction. Je sais que le délai est court, mais je n’ai eu la réponse positive que ce matin. Il me faut ta confirmation d’ici midi. — Ça devrait être bon. Je dois juste m’organiser avec ma femme. — Pour rappel, le meeting se déroule mercredi et jeudi à l’Hôtel FlureauStar Inn où nous sommes logés. Jeudi après-midi, nous avons une activité de type "Team Building". — Ok, parfait. — Tu me confirmes ta participation d’ici midi ? Et tu me dis pour ton assistante ? — Mon assistante ? Fabienne sourit. — Je leur ai dit que tu avais une assistante permanente et qu’elle devait également assister au meeting. Je suis sûre que Mélissa sera ravie de t’accompagner. Dois-je te préciser que les cadres et leurs assistantes bénéficient de chambres simples communicantes durant le séjour ? Fabienne n’ajoute rien. Nous buvons notre café pour elle m’embrasse à nouveau. Je lui mets ...
    les mains sur les fesses et nargue : — Dommage, j’aurais bien aimé avoir une chambre communicante avec la tienne. Elle me remet la main au paquet. — Moi, j’aurais préféré une chambre double. J’ai relevé sa robe. J’ai les mains directement sur ses fesses. Je la glisse dans sa raie et introduit mon majeur dans son cul. — Je suis sûr que tu peux faire quelque chose . Elle gémit doucement : — Je ne sais pas Il faut que j’appelle l’hôtel Je l’agenouille alors sur le canapé à côté duquel nous nous trouvons. Je m’accroupis derrière elle et commence à lécher son anus. Fabienne gémit de plus belle. — Mmmh Pas ici c’est trop dangereux Mais elle ne me repousse pas, ne change pas de position. En un instant, je suis debout, la queue droite face à cet orifice étonnamment facile à pénétrer. J’enfile ma bite jusqu’à la hampe, lentement, puis je ressors. Je me rhabille. Fabienne est folle : — Salaud !! Tu m’encules et tu me laisses en plan ! Elle sourit néanmoins. Elle ajoute : — Je vais voir ce que je peux faire auprès de l’hôtel De retour à mon bureau, j’appelle Mélissa. — On est convié au meeting "Horizons 2025". — "On" ? — Oui, "on". — Faut que tu m’expliques, là. Qu’est-ce que je vais aller faire à un meeting de direction ? — J’y suis convié à cause de mes nouvelles fonctions. Et Fabienne leur a dit que j’avais une assistante. — Fabienne a dit ça ?!? — Oui. — C’est mercredi et jeudi à Saint-Flureau. On dort là-bas, chambres communicantes, team building le jeudi aprèm’, apéros, cocktails, ...
«123»