1. Perdu sur une île (2)


    datte: 07/11/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: yug0lit0,

    Notre naufrage avait eu lieu il y a un peu plus de quinze jours maintenant et ça faisait une bonne semaine que je m’envoyais la petite Adeline. En échange, je la nourrissais à sa faim. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle avait bon appétit. Juste après avoir fait nos saloperies, elle repartait avec des restes pour son mec. Une fois sur son camp, elle prétendait me les avoir piqués pendant ma sieste digestive... Et cet abruti l’a cru. Enfin ça c’est ce qu’on a cru tous les deux. Son mec était l’archétype du petit con prétentieux, gosse de riche qui s’octroyait le droit de ne rien faire car il ne devait pas prendre le risque de se blesser. Tout ça pour ne pas mettre en danger sa carrière sportive. Il n’a pas compris que dans notre situation, les impératifs avaient changé. C’est pour ça qu’on pensait que jamais il ne se lancerait dans la forêt seul. On s’est bien trompé car il avait fini par comprendre qu’il se passait quelque chose de louche. Un jour on a fini par se faire surprendre. Comme chaque jour, Adeline était venue manger avec moi. Après s’en être mis plein la panse, elle s’est mise à quatre pattes pour que je la prenne en levrette anale. Oui c’était la mauvaise période du mois donc... Je vous laisse deviner. Comme à chaque fois c’était bon, j’ai passé un super moment. Je lui ai donné deux ou trois fruits et un reste de poisson et elle est partie. C’est au moment où j’allais faire ma sieste que je l’ai entendu crier. J’ai pris ma lance de pêche et j’ai couru. ...
    C’est là que je l’ai vu avec son mec qui la tenait d’une main sur l’épaule et qui la giflait. — Arrete ça tout de suite, petit con. — Tiens ! V’la le violeur. — Le quoi ? — Le violeur. Je vous ai vu là-haut. — Euh sauf erreur je ne la force pas, elle était d’accord. On a passé un marcher. Elle vient quand elle veut. — Ta gueule. C’était ma femme..... — Peut-être mais je te signale que c’est toi qui ne te bouges pas pourtrouver à manger, moi oui. T’étais là quand elle s’est fait courser par un croco ? Non ! C’est moi qui l’ai sauvé. T’es-tu une fois bougé le cul pour l’aider alors que toi tu ne lui laissais que des miettes ? Même pas. Elle en a eu marre. Elle ne bouffait plus et visiblement ton Pinocchio était aux abonnés absents. Dans une situation comme la nôtre, elle a choisi un meilleur parti. Elle a pensé à sa gueule cette fois et..... Ne fais pas de geste brusque. Ai-je fini en m’interrompant subitement. — Et pourquoi je ne bougerais pas ? — T’as un serpent juste à côté de ta jambe. Ne bouge plus. Ai-je dit, confirmé par Adeline — C’est ça prend moi pour un con. En fait t’as peur que je t’en colle une. M’a-t-il dit en sortant un couteau suisse de sa poche qu’il avait gardé pour lui et caché... On ne sait comment. — J’ai tué des animaux bien plus dangereux que toi pour bouffer. Là si tu continues à t’agiter, il va te mordre. — La ferme. Tu m’as piqué ma femme je vais te... Ahh ! Ce con venait de se faire mordre. Avec mon bâton, j’ai bloqué la tête du serpent. J’ai ramassé le ...
«1234...8»