1. Vingt-deux Arabes jutent devant mon cul de kehba à


    datte: 07/11/2018, Catégories: Gay, Masturbation, Sexe interracial, Auteur: Arab-90,

    Je vais vous raconter, en détails, le contenu de mes 48 dernières heures, ou comment j’ai fais juter une vingtaine d’Arabes – vingt-deux pour être précis – en à peine deux jours. J’ai stimulé mon trou pour vider les couilles de ces mâles prêt à déverser leur sperme dans mes fesses. Tout ce qui est écrit ici est réel. C’est mon premier récit, j’espère que vous apprécierez, commentaires et retours bienvenus.Ce lundi, sur le coup de dix heures, je me connecte à mes habituels sites de chats en webcam, en sélectionnant toujours les hommes originaires du Moyen-Orient ou du Maghreb – et on peut dire qu’il y en a beaucoup, surtout après minuit, en général. Beaucoup de salopes passives les apprécient, et cela est tout à fait compréhensible, face à tant de sex-appeal. Le site fonctionne « à la chaîne », dès qu’un mec disparaît, un autre apparaît, ce qui permet de vider un maximum de mecs. Je jette un œil au célèbre logiciel d’appels téléphoniques vidéos (Skp), car ma liste de contacts regorge déjà de nombreux Arabes aux gros zebs bien durs. Fait important, j’ai décidé de me raser entièrement mon cul assez large – un cul « de kehba », comme je l’ai souvent entendu – avant de devenir une vraie salope.Le premier à avoir pu profiter de mon gros cul bien ouvert, rasé, lubrifié et dilaté, est un jeune Algérien de 19 ans. Directement, ma webcam apparaît avec mon cul en gros plan, moi sur le dos, les jambes en l’air et mes mains autour de mes fesses en écartant bien mon trou qui s’ouvre et ...
    qui se ferme en raison de mon excitation. Les spasmes de mon cul excitent le jeune Algérien, qui m’ordonne de « faire la kehba », en me montrant deux doigts, à la webcam. Je comprends qu’il veut que j’insère mes doigts dans mon orifice. Je m’exécute et celui-ci dégaine sur-le-champ un zeb énorme – long et surtout épais, avec un gland proéminant, comme beaucoup d’Arabes, pour les connaisseurs - d’une bonne vingtaine de centimètres. Face à cette queue énorme, je ne peux m’empêcher de faire des vas et viens avec mes deux doigts. L’Algérien en veut encore plus, il me montre trois, puis quatre doigts. Finalement deux doigts suffiront à le faire juter, j’aurais été incapable d’en mettre plus à ce stade. Je ne m’y attendais pas, au bout de 4 minutes à peine, l’Algérien éjacula des litres de sperme, 7 jets puissants balancés en l’air et dans sa main. Je n’oublie évidemment pas de lui demander son Skp, pour rester en contact. Le lendemain matin, l’Algérien m’envoya un SMS pour me demander de « lui vider les couilles ». C’était une évidence, je serai désormais sa kehba, son vide-couille, qu’il pourrait remplir quant il en aurait envie.A ce stade, mon cul n’était pas dilaté à son maximum, et j’étais loin de deviner ce qui m’attendait. En effet, j’avais sans doute sous-estimé le potentiel de mes grosses fesses et de mon trou une fois bien ouvert. C’est devenu très addictif, tant cela était finalement simple de faire juter un maximum de zebs à la chaîne. Après l’Algérien, plusieurs mecs ...
«1234»