1. VICTOR - Episode 2


    datte: 08/11/2018, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: JulesM,

    On m’a souvent demandé si être gay était un choix. Si c’en était un, je n’aurais sûrement pas choisi d’en être. Car j’ai toujours pensé que préférer les mecs et l’assumer pour espérer être heureux, rendait les choses encore plus difficiles dans de nombreux domaines. Que toute ma vie je devrais composer avec les personnes qui m’accepteront et celles qui me rejetteront. Mais là où cela a sans doute été le plus difficile à assumer, c’est dans mon métier. Car j’ai gardé ce secret pendant des mois, allant jusqu’à m’inventer une vie d’hétéro pour ne pas éveiller les soupçons de mes collègues. Pourtant aujourd’hui, tout cela est très différent. Je m’appelle Victor, je suis flic et à cette époque j’ai vingt-trois ans. Si cela vous intéresse, voici mon histoire. MON APPARTEMENT - DEUX JOURS PLUS TARD - Allez ! Mais tu vas la mettre au fond putain ! Allez ! Mais PUTAIN ! - Quand je te dis qu’il est nul ce joueur Celui qui vient de me répondre, c’est Thomas. C’est mon meilleur ami. On s’est rencontrés à l’école de police, on partageait la même chambre. Et on s’est tout de suite bien entendus. Déjà parce-qu’il me paraissait moins con que les autres, et puis parce-qu’on partageait pas mal de choses. Et puis aussi parce-qu’il est canon mais hétéro. Dommage. - Quel match pourri ça donne envie de suivre le patinage artistique tout ça. Je te remets une bière ? - Allez ! me répond-il. - Sinon, la petite qui t’avais dragué la fois dernière ? Ça a donné quoi ? Je lui sers sa bière et je vois ...
    bien qu’il hésite à me répondre, comme embarrassé. - Rien de spécial, j’ai pas donné suite. Tu sais le boulot c’est le boulot je ne me vois pas sortir avec une requérante. - Tu m’étonnes Intérieurement ça me fait rire quand je repense au minet de la fois dernière qui m’a remercié d’avoir retrouvé son agresseur en me donnant ses fesses. “Une requérante putain mec quand tu parles on croirait lire le code de déontologie”. - Tout le monde n’est pas aussi vulgaire que toi ! - Ta gueule. On rigole et on trinque avant de s’enfiler une lampée de bière. Après le match on décide de se regarder un film. Célibataires tous les deux, nos soirées sont loin d’être remplies. - Hé ! Tu t’endors vieux ! - Désolé, me dit Thomas. “Mais en ce moment j’accumule les heures et je ne dors presque pas.” - Tu veux rester dormir ici ? Prends pas la voiture comme ça. - Ça t’embête pas ? - Putain on n’en est plus là hé. T’es ici chez toi, tu le sais. Je te filerai un oreiller et une couverture. - C’est cool merci je bosse la nuit prochaine, je suis cassé. On risque d’être que deux en plus, Séb est en arrêt. - Je peux venir moi si tu veux. - Tu ferais deux poste d’affilée ? T’as pas peur de la hiérarchie toi. - Tu sais que non. Et puis ça me manque la nuit - La nuit prochaine on tourne en tenue. On fait de la sécurisation pour le festival de je ne sais plus quoi - Bah tu vois avec le patron, s’il est d’accord je monte avec vous. - Vendu ! Moins de trente minutes plus tard il tombe de sommeil sur mon canapé. Je ...
«1234...»