1. Le goût de l'exhibition


    datte: 08/11/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Première fois, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Natass55,

    question de but en blanc… tu veux essayer ? Euh… elle est en combinaison d’été, qui fait à la fois short et haut en même temps, ample et vol au vent. Elle devient pivoine. Je souris de manière narquoise. Euh… OK. Comment on fait ? Ben c’est simple, tu retires ton soutif et ta culotte, tu me donnes tout ça et tu te promènes librement. Mon amie est plutôt bien dotée, une forte poitrine très légèrement descendante suite à deux naissances, un joli petit cul… D’apparence.Elle va derrière un gros mélèze comme indiqué sur le panneau, je patiente cinq minutes qui m’en paraissent vingt. Puis elle ressort en regardant à droite à gauche. Je note que sa poitrine est beaucoup plus libre qu’avant, elle a dans les mains son soutien-gorge noir on ne peut plus banal avec balconnets renforcés, et un slip « de base ». Elle me tend ses sous-vêtements que je froisse en boule et note que le soutien-gorge est bien chaud et la culotte odorante. –Voilà- me dit-elle. Alors ? Bah rien, je me sens nue en dessous, évidemment, mais habillée. Marche devant moi. OK.Plus de trace de culotte, et son cul monte et descend librement, elle se retourne, me sourit, ses seins sont libres aussi. – C’est très agréable – Tu vois lui dis-je gagnante.Et nous marchons ainsi quelques centaines de mètres. Je la tente. Je relève ma robe et marche ainsi devant elle…Rhôôô… Je l’entends.Je me retourne. Elle me regarde, avec cet air de j’essaierai bien mais j’ai peur. Je la prends par la main et l’attire dans le bois. Les ...
    fougères nous caressent les jambes. Essaie mais ne te brusque pas, tu as envies mais tu as peur. Oui.Personne ne nous voit ici. Elle tourne la tête de droite et de gauche. Elle ôte ses boutons, sa peau claire inonde la forêt, ses gestes sont millimétrés, elle s’empourpre et frissonne, sa peau devient chair de poule. Je salive, m’échauffe. Ses seins lourds, avec quelques vergetures et de gros tétons marrons s’exposent à ma vue. Elle est belle. Je lui tiens la main. Pose ses affaires. Elle me regarde tel Bambi sur la glace. Elle me souffle qu’elle a peur mais qu’elle aime bien. Ses gros tétons ont un relief très intéressant, j’ai envie de les lécher. La combinaison tombe de ses épaules. Les fourmis. Alors ? C’est excitant souffle-t-elle…Je ramasse ses sous-vêtements, lui tient toujours la main et nous sortons du bois pour marcher sur le chemin, sa combinaison ne tient plus et chute sur ses hanches, ses seins laiteux sont magnifiques, sa peau blanche est lisse et douce, ses fesses sont fermes. Je veux voir la suite. J’ôte ma robe, elle s’empourpre encore plus, un rayon de soleil fait luire mes lèvres… Je mouille, elle me regarde. Les enfants me dit-elle. Elle remet sa combinaison, fait demi-tour et courre vers l’aire de jeu. Je suis plantée là, je comprends. J’ai ses effets dans les mains, son soutien-gorge doux et son slip. Quels seins. Je replie proprement son soutif et commence à replier son slip pour lui rendre. Et là, je vois ces traces humides et odorantes. Elle a mouillé la ...