1. Une négociation hors de contrôle


    datte: 08/11/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Hardcore, Partouze, Auteur: tirkhard,

    s’est contenté de passer un bras dans mon dos pour me serrer contre lui. Je vois Eric qui nous surveille dans son rétroviseur.Nous arrivons enfin. Eric se gare et nous descendons. Il s’apprête à redémarrer quand Pierre l’appelle.— Eh bien, qu’attendez-vous pour nous rejoindre ?Ni Eric ni moi ne comprenons ce qui se passe. Eric sort, très mal à l’aise.— Je crois qu’il y eut un malentendu, dit-il. Je ne fais pas ce genre de chose.— Moi non plus. Je ne vous toucherais pas, dit Pierre dans un rire. Mais vous allez tout de même nous accompagner.Eric est de plus en plus inquiet et moi aussi, mais nous sommes allés trop loin pour faire machine arrière. Eric nous suit la mine basse. Nous prenons l’ascenseur et rejoignons la chambre de Pierre. Celui-ci ne se prive de rien, il s’est carrément payé une suite.Pierre me lâche enfin et va s’asseoir dans un fauteuil.— Déshabillez-vous, ordonne-t-il en souriant.Le moment est enfin venu. Je prends une longue inspiration puis je fais glisser les bretelles le long de mes épaules. Ma robe tombe à mes pieds dans un sifflement de Pierre. Mon string ne tarde pas à la rejoindre.— Magnifique.Pierre se lèche les lèvres. Il a les yeux rivés sur ma chatte lisse.Je décide de me rapprocher de lui, mais il m’en empêche.— Aidez votre ami à se déshabiller. Il ne semble pas y arriver tout seul.Eric devient livide.— Mais vous aviez dit…— Que je ne vous toucherais pas. Mais elle le fera.Oh, mon dieu, il veut que je couche avec Eric devant lui. Quel pervers ! ...
    Eric avait raison, j’ai fait une connerie, mais il est trop tard maintenant. Je me retourne vers mon ami et entreprends de le déshabiller. Je lui retire d’abord le haut, sa veste et sa chemise.— Agenouillez-vous pour la suite, ordonne Pierre.Je lui obéis et me mets à genoux devant Eric qui me fixe. Je déboutonne son pantalon qui tombe à ses chevilles puis agrippe son boxer que je descends à son tour. Le sexe d’Eric pend devant moi.Pierre rit.— Vous ne lui faites pas beaucoup d’effet ma chère Céline. Il faut y remédier.— Oui.— Oui, monsieur. Vous m’appellerez monsieur désormais.— Bien monsieur.Connard, voilà tout ce que je pense de lui. Je prends le sexe d’Eric entre mes mains et entreprends de le branler doucement. Je n’obtiens que peu de réactions de sa part. La situation le bloque. Me voir moi, sa meilleure amie, dans cette position l’empêche de bander.— Est-ce tout ce dont vous êtes capable, Céline ?— Non, monsieur.Je me mets à embrasser le sexe d’Eric sur toute la longueur. Je l’embrasse, lui donne des coups de langue. J’insiste un long moment, mais tout ce que j’obtiens est une érection ridicule.— Je m’impatiente.Je prends Eric en bouche, l’aspire en entier, enroule ma langue autour de son sexe, mais rien n’y fait. Il faut que je le décoince. Je me lève et tout en le branlant je me penche sur lui. Je l’embrasse dans le cou et remonte jusqu’à son oreille.— Allez, Eric, murmuré-je. Fais-le pour moi. Je ne te plais pas ?— Si. Plus que tu ne peux l’imaginer.Mon Dieu ! Est-ce ...
«1...345...8»