1. Je suis une MILF soumise, même très soumise (1)


    datte: 08/11/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: Milfsoumise,

    Je m’appelle Liz, suis divorcée j’ai 50 ans et suis secrétaire de direction. Je mesure 1.65 m, sur la balance 58 kg et ai la chance ou la malchance d’avoir une grosse poitrine pour ma taille, 100 cm et un bonnet D, les experts sauront apprécier. Des cheveux châtains et des yeux marron clair. Je vis seule, ma fille est partie de la maison pour poursuivre ses études. Je viens de quitter un homme avec qui j’ai vécu plusieurs années et qui manifestement ne voulait plus de moi. En plein milieu de cette vie ennuyeuse ou quelque part je commençais aussi à déprimer, j’ai retrouvé par Hazard sur FB un ancien amant que je n’avais plus revu depuis une quinzaine d’années J’avais gardé un très bon souvenir de lui, homme élégant 1,80, bonne famille, dirigeant d’entreprise, il était alors marié avec une femme aux Etats-Unis et faisait des navettes en permanence. Il avait beaucoup de femmes qui « courraient » après lui et à cette époque-là, je me demandais pourquoi il « daignait » sortir avec une secrétaire Je lui avais demande et m’avait répondu que j’étais une jolie femme, élégante et qu’il n’avait pas de problème à se montrer avec moi en public car je savais toujours rester à ma place et surtout être discrète. Effectivement, je l’admirais et cela me permettait de rester silencieuse et naturellement je ne parlais que lorsqu’il me posait des questions ou m’adressait la parole. Il voulait que je sois toujours en robe ou en jupe avec les jambes gainées. Cela m’avait semblé alors une ...
    gentille fantaisie à laquelle je me pliais bien volontiers. Notre relation avait duré un an et je l’avais quitté car il était marié et en plus m’était infidèles avec d’autres femmes en dehors de son épouse J’étais alors retourné avec un ancien compagnon que j’avais aussi laissé car il me trompait tous les hommes me trompaient et moi je les laissais Maintenant j’étais seule à nouveau avec la cinquantaine entamée. Via les réseaux sociaux, nous avons repris contact. Rendez-vous pris, je suis tout excitée et anxieuse, comment est-il 15 ans après, comment va-t-il me trouver. Je sens cette nouvelle opportunité comme une bouée de sauvetage, avant de le revoir j’ai déjà un sentiment de ne pas vouloir le laisser repartir. J’essaye de me remémorer ses défauts pour essayer de faire barrière à mon sentiment de tomber amoureuse comme une adolescente Cependant je me prépare comme je savais qu’il aimait que je sois 15 ans auparavant ! Je me rase bien mon minou sous la douche, je retouche mon maillot, me parfume avec le parfum qu’il aimait, un joli ensemble culotte et soutien-gorge, des collants noirs, une jupe au genou, un chemisier blanc, une veste assortie et des bottes sous les genoux avec des talons de cinq centimètres. Il aimait que mon maquillage, mes mains et pieds soient impeccables, ce qui m’a fait aller hier au salon de coiffure et chez l’esthéticienne pour me faire belle. Avec mon salaire c’est une dépense que je fais exceptionnellement. Je me souviens que lorsque nous étions ensemble, ...
«12»