1. Un coup rapide à Saint-Denis


    datte: 08/11/2018, Catégories: Anal, Gay, Auteur: Carpe-_-Diem,

    blondes et des culs blancs de l****as en chaleur. Là aussi, je vois souvent mon préféré, un noir de près d’un mètre quatre-vingt-dix, cent kilos de muscles, des pectoraux qui lui font des seins de femme et une queue de plus de vingt-cinq centimètres de longueur et dont la taille est si grosse que sa petite partenaire peut à peine prendre le gland dans sa bouche. L’incroyable est que cette monstrueuse bite, il la lui met dans la chatte en levrette, si loin dans le ventre qu’on a l’impression de voir le gland vouloir sortir au niveau du nombril de la fille. Plus fort encore, il l’encule ; là, tout rentre et ses énormes couilles viennent s’écraser sur les fesses de la blonde qui gueule comme une folle. A la fin, il lui donne sa bite à sucer ; la fille est à la limite de dégueuler tant son gland est gros. Puis il lâche tout son jus ; presque le contenu d’un verre qui s’échappe de chaque côté de la bouche de la fille qui s’écroule, anéantie. Je rêve d’une queue comme celle là, à ma disposition, qui m’arroserait de foutre chaque fois que j’en demanderais. J’en suis là dans mon zapping quand la fenêtre de la cabine de droite s'entrouvre doucement ; un homme est là, il se branle rapidement ; sa bite est assez longue mais très fine mais semble très dure. C’est le genre de bite que j’aime prendre dans le cul. Je m’approche de la vitre et j’articule :« tu veux me baiser ? »en lui montrant un préservatif et mon cul. Il me fait signe que non. Je lui propose :« tu veux que je te suce ? ...
    »Il ne dit rien et continue à se branler de plus belle. Il me fait comprendre de m’approcher de la vitre et d’ouvrir grand ma bouche. Ce que je fais en me caressant. De son côté, il monte sur son fauteuil pour mettre sa bite à hauteur de ma bouche puis très rapidement il jouit et gicle sur la vitre. Déçu et frustré, je lèche la vitre de mon côté en me branlant. Très rapidement, il ferme sa vitre. Décidément, peu coopératif le gars.Je reprends mon zapping ou je l’avais laissé et je cherche maintenant quelques films « spéciaux ». J’en retrouve un que j’apprécie particulièrement. Il met en scène une haltérophile superbe, très grande et très musclée évidemment et qui fait l’amour avec un nain équipé d’une vraiment très grosse et très longue queue. Quand il bande, son gland arrive presque au niveau de ses tétons. Il arrive même à se sucer la bite. La fille est sur le dos, sur un banc de musculation incliné. Le nain est debout et son sexe est juste à la bonne hauteur pour baiser la salope qui prend les fesses du nain et les fait bouger en cadence. Après, elle se met à quatre pattes et le nain la prend par derrière, toujours debout. Sa queue rentre complètement dans la chatte dégoulinante. Pendant ce temps, elle se caresse le clitoris, très gros, qui lui fait comme une petite bite. Au moment de jouir, le nain sort sa bite et se la suce. Il récupère tout son foutre et le crache sur les fesses de l’haltérophile. Elle se branle le clitoris à fond, se doigte la chatte et jouit comme une ...