1. La vaisselle


    datte: 08/11/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Peden,

    laissant ses paumes en apprécier la ferme et douce élasticité. Un cri féminin les fit sortir de leurs caresses, semblant les appeler. Enlacés, ils rejoignirent le théâtre de l’adultère de leurs conjoints. Martin était allongé sur le lit, suçotant les seins d’Élise qui, complètement libérée par l’orgasme violent qu’elle venait d’éprouver, chevauchait une queue, pas encore tout à fait molle, mais gluante de sa cyprine, inondant le ventre de son amant du sperme qu’il venait de déverser dans sa chatte. En arrivant près du lit, Chiara, les seins caressés, emprisonnés par les mains d’Alban, se pencha vers Martin, échangea un baiser complice, long et profond, avec son époux. Martin savourait sa position, sa nouvelle maîtresse étendue sur lui, les jambes ouvertes, dégoulinante de leur plaisir, dont il pelotait les seins sans vergogne tout en embrassant sa très coquine épouse, qui n’allait certainement pas tarder à le cocufier à son tour. Alban, les mains sur les seins de Chiara, releva le menton d’Élise et cueillit sur ses lèvres les derniers frissons de son orgasme. Il se déshabilla et s’installa sur une chaise qui se trouvait en face du lit, où Chiara le rejoignit, nue, pour s’asseoir sur ses genoux. Ils recommencèrent à s’embrasser, les mains d’Alban parcourant la géographie de Chiara, en gravissant les monts et en en fouillant les ravins, traînant sur son clitoris, provoquant moult gémissements et autres feulements de sa maîtresse. Comme d’Alban et de Chiara ne perdaient rien ...
    du spectacle que leurs conjoints leur offraient, il vit Élise relever ses fesses pour guider de la main le vit, à nouveau bien raide, de Martin vers l’entrée de son con et s’y empaler. Chiara n’y tint plus ; elle souleva son ventre pour qu’il y glisse le sexe d’Alban, qui ne cessait de lui caresser les seins et le clitoris. Leur position lui permettait de voir le bassin de Martin qui se levait, sur un rythme rapide, pour défoncer la chatte d’Élise, sa queue montant et descendant pour aller au fond d’elle, dont les fesses montaient et redescendaient pour accompagner une pénétration qu’elle semblait fort apprécier, si l’on s’en tenait à ses halètements et gémissements. La position des deux voyeurs n’était pas des plus confortables, mais leur excitation était telle qu’au premier orgasme de Chiara, Alban déchargea une bonne quantité de sperme dans le ventre de sa maîtresse. Puis il la souleva et la porta, chaude et encore frissonnante de plaisir, sur la portion de lit que leurs deux cocufiants/cocus n’occupaient pas. Alban se tourna vers Élise, que Martin avait posée à côté de lui, lui caressa les seins, le clitoris, mit son doigt dans sa chatte bien lubrifiée par le sperme de Martin. Chiara, insatiable, se caressait en les regardant puis, se rapprochant des deux époux, posa ses doigts sur le sexe d’Élise et la branla doucement, jusqu’à faire jouir la maîtresse de son époux adoré. Alban, le braquemart à nouveau dressé par ce qu’il faisait et voyait, voulut ramener Élise dans le ...