1. Une sœur, une mère (3)


    datte: 08/11/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Diane007,

    d’intimité avec son frère ! Maman ajoute que demain comme elle retourne travailler, nous les enfants sommes toujours en vacances et que rien ne nous empêche de continuer pour accélérer les choses. Puis bien fatigués, nous nous retrouvons les trois dans notre chambre, devant les deux matelas. Il n’y a manifestement pas la place dans la pièce pour un troisième ! Alors maman expose sa solution : puisque les matelas sont déjà collés l’un contre l’autre, nous allons faire un seul lit que nous occuperons en travers en dormant tous les trois ensemble. Julie fait un peu la tête à l’exposé de cette solution mais n’a pas le courage de résister, n’ayant rien de mieux à proposer. Maman l’envoie chercher deux draps grand lit dans le carton linge de maison ; pendant ce temps avec ma mère nous changeons de 90° l’orientation des matelas et retirons les anciens draps, marqués des souvenirs de nos ébats de la dernière nuit que je m’empresse de porter au linge sale. Lorsque Julie revient avec les nouveaux draps, Nous faisons le nouveau lit unique, les grands draps soudant les matelas ensemble. Puis nous retrouvons tous les trois dans la salle de bain. Une petite gêne plane : comment gérer cette nouvelle promiscuité. Maman avec son sens du paradoxe nous propose alors : — Puisque maintenant nous devons vivre ensemble tous les trois, pourquoi s’encombrer de pudeur inutile. Vous êtes grands maintenant, est-ce-ce que la vision de corps nu vous dérange vraiment ? Un peu pris de court, nous les ...
    enfants, nous nous regardons car la question est très directe et dans le principe nous ne pouvons répondre qu’un petit non Car chacun, nous avons déjà vu furtivement le corps déshabillé de l’autre, mais nous ne nous sommes pas encore trouvés nus ensemble, tous les trois Et maman d’ajouter qu’au point où nous en sommes, pourquoi s’embêter avec ces principes qui n’étaient que l’idée de votre père ? Et par exemple, tant que les conditions climatiques le permettent, pourquoi ne pas prendre l’habitude de dormir nus ? Elle insiste en ajoutant que c’est très agréable. Julie surprise de ce nouveau bouleversement me regarde effarée. Je la prends par la taille et l’embrasse à pleine bouche devant maman qui à son tour nous enserre tous les deux dans ses bras : — Comme je vous aime mes chers enfants Puis la première, elle applique les nouvelles dispositions, je l’imite Devant l’immobilisme sidéré de ma sœur je lui propose de la déshabiller Après une hésitation, elle s’offre enfin à mon effeuillage. Je lui embrasse le cou pendant que je dégrafe son soutien gorge puis le haut de la fesse lorsque je lui baisse la culotte Me retrouver nu avec ces deux jolies femmes m’excite énormément et je ne peux plus dissimuler mon émotion ! Devant leurs deux corps, je ne peux nier, non plus, l’air de parenté qui existe entre la mère et la fille Ju’, encore toute chose, a le regard fixé sur mon bâton On se serre dans la cabine de douche ; c’est fou ce que cet endroit peut contenir ! Un petit coup d’eau ensemble ...
«1234...11»