1. Plus on est de fous...


    datte: 08/11/2018, Catégories: Lesbienne, Hardcore, Auteur: gamin2018,

    J’étais descendu pour huit jours sur la Côte d’Azur et je m’étais assis sur un banc et je regardais les passants qui longeaient la plage quand j’ai croisé le regard d’une jolie blonde qui s’était arrêtée à six mètres de moi et si je n’avais jamais connu de coup de foudre, j’ai su à ce moment-là que c’en était un.La fille s’est aperçue que je la regardais et elle m’a fait un sourire puis elle s’est approchée de moi et elle m’a demandé si on se connaît. Moi qui étais si timide avec les femmes, je n’arrivais pas à dire un mot.- On se connaît, m’a redemandé la fille ? Il fait chaud ! Vous me payez un verre ?Il y avait une buvette un peu plus loin et elle m’a accompagné et en trempant ses lèvres dans son verre, elle a ajouté qu’elle me semble me plaire. Je lui ai répondu que je crois que je suis amoureux d’elle.C’était idiot de lui dire ça tout de go mais ça l’a fait sourire. Elle s’est penchée vers moi et elle m’a embrassé sur la joue tout en me disant que je suis mignon.Nous avons passé l’après-midi ensemble. Ce n’était pas vraiment mon genre de filles parce qu’elle n’avait presque pas de poitrine. Juste un soupçon et ses petits mamelons pointaient dans son chemisier car elle n’avait sans doute pas de soutien-gorge.Je l’ai invitée à dîner. J’avais repéré une bonne table où j’étais déjà allé la veille et nous nous sommes assis. Je n’arrêtais pas de la regarder si bien qu’elle a fini par me demander ce qui ne va pas.- Vous vous demandez pourquoi il n’y a rien, m’a-t-elle fait ...
    en déboutonnant un bouton de son chemisier ?J’ai rougi. Je lui ai encore demandé où elle est descendue. Elle m’a répondu qu’elle est dans un petit hôtel. On avait fini de dîner et après une nouvelle promenade le long du rivage, je l’ai raccompagnée et elle n’a fait aucune difficulté pour que je la suive dans sa chambre. Elle m’a dit de m’asseoir sur le lit et elle a disparu dans la salle de bain et quand elle est revenue, elle était nue.- Tiens, mets-ça, m’a-t-elle dit en me tendant un préservatif ! Je n’ai pas envie que tu me fasses un bébé ! Attends ! Je vais te faire bander !Elle m’a déshabillé puis elle a glissé ma bite dans le creux de sa main et en quelques minutes, c’était fait. J’avais la trique et elle m’a mis enfilé le préservatif puis elle m’a demandé ce que je préfère, de face ou en levrette. Elle n’a pas attendu ma réponse pour se mettre à quatre pattes sur le lit puis elle m’a dit de la lui mettre et je me suis enfoncé.- Ah, chéri, fais-moi jouir ! Mais ne va pas dans le petit trou !J’ai vite compris que c’était une invite et à la première occasion, je me suis enfoncé dans son anus.- Tu sais ce qui est bon et tu es un coquin, m’a fait la fille ! Tu aimes ça ! Attends ! Je suis sûre que tu ne l’as jamais fait !Elle avait raison.- Caresse-toi, l’ai-je implorée !- Oui !Elle a passé sa main sous son ventre et elle s’est masturbée mais ça n’a pas duré et elle a voulu se mettre sur le dos et elle a relevé les jambes et je me suis renfoncé.- Qu’est-ce que tu penses, ...
«1234...»