1. L'étalon aiguille (4)


    datte: 08/11/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Sam Botte,

    "Le premier pas" Durant le petit déjeuner, je demandai à Tiffanny: — Tu peux me dire où tu as rangé les camarguaises que je t’ai filées Vendredi? — Dans le placard de l’entrée. Mais je sais pas si tu as remarqué, j’ai laissé mes bottes noires dans ta chambre hier — Je ne savais pas que c’était intentionnel. — Et maintenant que tu le sais? — Et bien maintenant que je le sais, je n’ai plus besoin d’aller voir dans le placard de l’entrée ! Le sourire aux lèvres, je terminai mon café. Je me disais que la journée commençait bien. Et encore, je n’imaginais pas à cet instant comment elle allait se terminer Tiffanny et moi prîmes ma voiture de location pour nous rendre au bureau. Elle portait sous un pantalon de costume noir une paire de bottes bordeaux avec des talons de sept centimètres. Le midi, nous descendîmes jusqu’à Cannes pour retrouver Philippe et déjeuner avec lui. Je savais qu’il portait sous son pantalon de ville ses cuissardes noires à talons plats, mais une personne non avertie n’aurait pas pu le deviner. Nous profitâmes du soleil d’automne qui inondait l’arrière-pays ce jour-là pour manger en terrasse. Nous aurions tous trois volontiers prolongé le café, mais le devoir nous appelait et nous repartîmes au travail ! Vers 17 heures 30, alors que pas mal de gens avaient déjà quitté les lieux, elle vint dans mon bureau. Elle ferma soigneusement la porte et s’assit à coté de mon écran en croisant comme la veille ses jambes fuselées. J’adorais quand elle faisait ça Désignant ...
    d’un mouvement de tête nos pieds bottés, elle me demanda : — On échange ? — Les bottes? — Ben oui, j’ai pensé que ça pourrait devenir une habitude que tu rentres en talons encore plus hauts ! — Ça peut attendre une heure, je n’ai pas fini? — On peut rester ici encore une heure, mais… A cette heure-ci, tu as vu, les gens s’en vont les uns après les autres. Alors — Alors quoi? — Et bien alors, je t’imagine en talons hauts derrière ton bureau. Ça m’amuse de penser que les gens passent te dire bonsoir sans se douter de quoi que ce soit. Même, pour être tout à fait honnête, je dois dire que ça m’excite de savoir que je sois la seule à savoir! — Mais suppose que j’aie besoin de sortir du bureau, je sais pas moi… Comment je fais si j’ai envie d’aller pisser, hein? — Mais Sam, c’est justement ça qui met du pep’s !!! — Non, c’est pas possible ! Tu te rends compte si quelqu’un me surprenait? Comment je fais, moi, sur un coup comme ça, hein, comment? Elle se pencha en avant et, ses yeux bleus plantés dans les miens, elle posa sa main sur ma cuisse. — Sam, tu en as envie, non? Avoue que toi aussi, ça t’exciterait de jouer avec le feu. — Oui, c’est vrai que ça me plairait, mais — Alors… Fais-le. … Tiens. Sans me quitter du regard, elle se déchaussa et me tendit la botte. Je restai un instant sans bouger, hésitant encore à franchir le pas. Mon cerveau me disait de résister à la tentation, mais mon bas-ventre me hurlait d’accepter. Et comme il est bien connu que les humanoïdes mâles ne sont ...
«1234...7»