1. Que diable suis-je allé faire dans cette galère (5)


    datte: 08/11/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: sifeminin,

    Salut c’est votre folle de lycra Dans les épisodes précédents je vous racontais comment durant une semaine je m’étais retrouvé à faire des répétitions pour le rôle d’une femme dans un spectacle du camping qui allait avoir lieu dans quelques instants. Lors de ce spectacle ou plutôt des répétitions j’avais découvert le plaisir de me faire prendre par derrière mais aussi le plaisir de sucer un sexe tout en sachant que ces deux prestations m’avaient été imposées au début. Maintenant je ne pourrais pas vraiment dire après ce genre de prestations que cela m’était imposées, mais disons que je subissais plutôt. Manifestement le fait de me faire belle pour le spectacle donnait beaucoup d’idées à tous les animateurs en coulisses. Je venais d’arriver dans les coulisses pour jouer le spectacle, les répétitions étaient finies et les spectateurs du camping allaient être là pour voir le spectacle. De toute façon vu comment j’étais fringué, il n’y avait aucune chance pour qu’un client du camping ne me reconnaisse. Seuls ceux qui savaient que je jouais dans la pièce savaient qui j’étais. J’avais fait de gros efforts dans ma gestuelle, j’avais fait de gros efforts pour efféminer ma voix, j’avais aussi fait de gros efforts pour apprendre à rouler du cul. Bref je m’étais complètement métamorphosé en femme pour épouser ce rôle le plus parfaitement possible. Le spectacle commençait dans un peu plus d’une heure 30’ maintenant, j’étais dans les coulisses et me laissais guider par tous les ...
    animateurs et animatrices. Ils m’ont emmené à l’endroit où je devais me changer et surtout me faire belle. Là comme les fois précédentes j’ai enfilé cette douce robe à l’intérieur un peu rêche à l’extérieur mais très belle d’apparence. J’étais déjà maquillée par Marie du coup je me retrouvais femme en quelques minutes. Rouge à lèvres, vernis sur les ongles j’avais vraiment la totale ils ont même poussé le luxe jusqu’à me débarrasser de mespoils sur les mains. J’aimais de plus en plus cette sensation d’être en femme; j’aimais surtout le regard de ces hommes qui à nouveau se posait sur moi; j’avais vraiment l’impression que tous me désiraient. Quelques secondes après m’être métamorphosée les gestes déplacés recommençaient déjà. L’une des animatrices m’a pris par la main pour m’emmener dans un petit recoin, dans cet endroit un peu à l’écart se trouvait un matelas. Cette animatrice que nous nommerons Sophie m’a demandé à ce que je lui fasse l’amour, car elle m’a dit que son fantasme avait toujours été de faire l’amour avec un bel homme travesti. Vue la plastique et le charme de Sophie je n’ai pas résisté, elle a soulevé sa robe avant de s’allonger puis j’ai soulevé la mienne pour m’allonger sur elle. Vu le temps que nous avions je n’ai pas perdu trop de temps dans les préliminaires et je l’ai pénétrée en une minute, de toute façon elle était déjà trempée. Elle était bien plus jeune que moi sans doute une vingtaine d’années mais nous avons pris un grand plaisir tous les deux. Je détestais ...
«1234»