1. L'étalon aiguille (Tome 2) (1)


    datte: 14/11/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Sam Botte,

    "One fine day…" J’enfilai donc les bottes noires si agréablement chargées du souvenir de Tiffanny, un blouson en cuir de la même couleur et me rendis à la bourse aux vêtements. Je traversai la salle principale pour me rendre dans la pièce attenante dont un panneau suspendu indiquait en grosses lettres rouges qu’elle abritait les "bottes, cuirs et fourrures". Je ne trouvai à mon grand dam rien d’intéressant parmi les fourrures. J’examinai alors fébrilement le contenu des deux portants sur lesquels étaient rangés les cuirs pour femme. Je ne trouvai rien de satisfaisant sur le premier, excepté peut-être une jolie minijupe vert amande. De plus en plus nerveux, je passai au suivant et flashai brutalement sur un superbe pantalon noir en agneau nappa. Constatant que c’était un 38, je m’en saisis et me dirigeai aussitôt sans hésiter vers les trois cabines d’essayage mises à disposition. — Excusez-moi, Monsieur, mais c’est un modèle femme…. — Je sais, mais c’est pour faire une surprise ! Nous faisons tous les deux la même taille de pantalon. Ca vous dérange que je l’essaye? — Absolument pas, Monsieur, c’est juste que, … Enfin, vous voyez ce que je veux dire. — Non, je ne vois pas… mais ça ne fait rien. Merci. — Je vous en prie…. Alors que je m’éloignais vers la cabine, je sentis le poids de son regard sur les cinq centimètres de mes talons. Je tirai le rideau derrière moi comme si je n’avais rien remarqué, déchaussai mes bottes et défis mon jean pour me glisser dans le pantalon de ...
    cuir. La ceinture possédait trois boutons superposés et alignés en biais; la taille montait assez haut sur les hanches et la doublure satinée descendait à mi-mollets. Je renfilai mes bottes et me regardai dans la glace : je n’avais même pas à retoucher l’ourlet et le bas de mon pull cachait les trois boutons dorés, masquant juste ce qu’il fallait le coté féminin de la coupe. Tout était parfait : il moulait parfaitement mes fesses, mais malheureusement aussi mes … attributs ! J’en étais là de mes réflexions lorsqu’une voix m’interpella à travers le rideau : — Excusez-moi, mais il y a une dame qui serait également intéressée par ce pantalon. Est-ce que vous comptez le prendre? — Oui, oui. Il va bien, je le prends. Lorsque je sortis, je vis le visage un peu dépité d’une jolie brune à cheveux courts. Elle dit juste "Tant pis, j’aurais du l’essayer tout de suite" et s’éloigna tandis que la dame responsable de l’essayage me fit un sourire appuyé après avoir baissé les yeux vers mes pieds bottés de noir. — J’aime bien vos boots, ils sont sympas ! — Ce sont des bottes, et moi aussi, je les aime beaucoup, merci Malgré moi, j’avais un peu rougi en lui répondant. Le pantalon posé délicatement sur le bras gauche, je me dirigeai vers les étagères où étaient entreposées une trentaine de paires de bottes. J’espérais que la chance continuerait à me sourire, et je ne fus pas déçu ! La femme brune à qui je venais de souffler le cuir se tenait là debout et discutait avec l’homme d’une cinquantaine ...
«1234»