1. À mon tour de découvrir les plaisirs extraconjugaux


    datte: 15/11/2018, Catégories: grp, fbi, fagée, extracon, cocus, Collègues / Travail, sauna, 69, Partouze, totalsexe, sauna, Auteur: Lammergeyer,

    Résumé de l’épisode précédent : Fort des encouragements de plusieurs inscrits à poursuivre mon récit et surtout de son accueil positif par l’ensemble des lecteurs, je vous délivre la suite.Dans la première partie de ce récit(voir :Notre couple à maturité découvre les plaisirs extraconjugaux), j’ai décrit comment Mylène, ma femme, la quarantaine à l’époque, a fini par succomber aux avances de Marc, un de ses collègues d’une association caritative.C’est durant une séance de baise mémorable que, pour nous exciter, je l’ai forcée à s’adresser à moi comme si j’étais Marc. Voyant que cela m’excitait plutôt, elle a fini par m’avouer que la veille, elle avait franchi le pas – 0 – De mon côté au travail, nous avions de temps à autre des stages de formation pour acquérir un meilleur esprit d’équipe. C’est quelques mois après la confession de ma femme qu’au cours de l’un d’eux, dans un luxueux hôtel au pied des Pyrénées, j’ai pu apprécier les talents de Magali, la chef du secrétariat, de quinze ans mon aînée. Pendant les deux premiers jours, l’animateur nous avait mis en condition à l’aide de jeux divers visant à s’épauler les uns les autres, même physiquement. Dans une série de mouvements, j’avais pu ainsi sentir la fermeté du corps de Magali tant au niveau de son postérieur que de sa poitrine. Je la savais sportive, mais je ne l’imaginais pas avec un corps aussi bien conservé pour son âge approchant bientôt celui de la retraite. C’est quand, au deuxième soir, l’animateur nous a ...
    réparti en groupe mixte de quatre pour, nous a-t-il dit, ôter tous nos préjugés sociaux, hiérarchiques et aplanir nos différences d’âge ou d’apparence, en passant une heure ensemble dans le sauna de l’établissement et que je me suis retrouvé assis, nu, la tête entre les jambes écartées de Magali, que les choses ont commencé de basculer. Une jeune secrétaire, Nathalie, récemment mariée, s’est retrouvée quant à elle contre sa chef avec son compagnon, Paul qu’elle a connu dans la boîte. Compte tenu de l’exiguïté du lieu, j’ai pris le banc inférieur en dessous de Magali tandis que le jeune couple et Magali se serraient sur le banc supérieur. Tout à leur amour récent, Paul et Nathalie nous ignorent rapidement pour se caresser sans gêne aucune. Magali se penche pour regarder au-dessus de mon épaule et découvre mon érection, ce qui la fait sourire. Elle écarte les cuisses et me demande d’appuyer ma tête contre son buisson noir très fourni. Elle me masse alors les pectoraux, puis se penche en me fixant d’abord dans les yeux. En l’absence de réaction négative de ma part, elle étend sa main afin d’empoigner ma bite et la branler, comme si nous étions amants de longue date. Je me laisse faire tant elle s’y prend bien, la garce. Elle a, c’est vrai, quelques kilomètres au compteur. Je finis par me retourner en me mettant à genoux pour la caresser tendrement à mon tour. Je ne peux résister à son appel lorsqu’elle prend soin de bien écarter ses lèvres poilues pour que je puisse introduire ma ...
«1234...7»