1. Sodome Football League (2)


    datte: 25/11/2018, Catégories: Gay, Auteur: Hartigan23,

    La Sodome Football League entrait dans sa phase finale ; sitôt sorti du bureau où je travaille, je prends la direction du stade, affaires de foot dans mon sac, et une bonne playlist de metal rock pour me préparer au match de ce soir. J’ai envie de faire un sacrément bon match, et j’avais envie de baiser mes adversaires ! 5 équipes jouaient cette saison de SDL : nous les Paladins, ensuite les Krakens, les Trolls, les Vikings qui étaient loin derrière nous ; et les Lycanthes qui étaient juste devant nous (14 points contre 12 pour nous) et à qui nous disputions le titre de champion, alors qu’il ne restait que 3 matches chacun. Et ce soir-là nous jouons contre ces Lycanthes, ces gros prétentieux qui ont choisi un nom compliqué juste pour pas dire "loup-garou". Je les hais. Ils sont prétentieux, baisent comme des porcs, et ils sont super attirants, ce qui donne une autre bonne raison de vouloir les baiser. Place à l’échauffement ; les sons de la grosse batterie de Sepultura résonnent encore dans ma tête pendant que je fais plusieurs fois le tour du demi-terrain. Plus que jamais j’ai envie de bouffer du loup-garou ; ce sera un match en 3 points, donc il y aura 3 enculés (etenculeurs donc), je m’imagine déja en train d’enfoncer ma fine bite dans le cul de Javier, un defenseur des Lycanthes qui a la sale tendance de mettre des coups de salauds aux joueurs d’en face, surtout s’ils convoitent comme lui le titre... Le voilà d’ailleurs sur le terrain, faussement décontracté. Il ...
    chambre même pendant l’échauffement, encore une habitude de ce fils d’argentin. Y a pas à dire, les latins sont vraiment les plus exaspérants des joueurs. Le match va bientôt commencer, il est temps de passer une dernière fois aux vestiaires. "Les gars, ce soir, je veux qu’on les défonce ! On n’aura pas beaucoup de chances de gagner ce tournoi à la con, je vous rappelle qu’ils sont devant nous, qu’ils chambrent comme des cons et que si on perd ils nous enculent ! " Mon laïus est rapide, concis, efficace, je suis pas trop connu pour mon lyrisme. Je roule un patin à Nolan une dernière fois avant de revenir sur le terrain, c’est notre petit rituel à nous. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas volé leur place : Javier bloque bien nos ballons et Ajani, leur meneur de jeu, n’est pas très mobile mais fait bien tourner le ballon. Heureusement, dès qu’on arrive à prendre un ballon, tout le monde fonce et Haymen, notre dribbleur, garde bien le ballon et force deux Lycanthes à venir défendre sur lui. Résultat, après un but chanceux pour les Lycanthes, on réussit à marquer très vite après par mon Nolan adoré. Là tout de suite je ne pense plus au sexe. Sauf que peut-être quand je regarde Nolan. Aaaaah arrête de penser au sexe, concentre-toi sur ceputain de match... Pour l’instant Javier est relativement calme ; avec son crâne rasé, sa barbe taillée courte et sa large paire d’épaules, on dirait vraiment un taulard de Buenos Aires. S’il y a bien un joueur qui peut me faire péter un ...
«1234»