1. Angel et Johnathan (4)


    datte: 25/11/2018, Catégories: Gay, Auteur: mickyjes,

    Que faire ? Johny avait fait l’impardonnable. Angel, seul dans sa chambre, le cœur gelé par la tristesse, dans l’obscurité et le froid, essayait de réfléchir. Il avait raison. Johny n’était qu’un sale traitre. Un menteur. Un bi qui profitait juste de lui malgré leur amitié passée. En fait, Johny avait changé il faisait semblant d’être comme avant. Angel se retourna sur son lit. Il regarda Mr nounouille, sa peluche quand il était gamin. Sans trop savoir pourquoi, il la jeta en l’air, la projetant sur le mur, et il s’écroula sur son lit, pour continuer de pleurer. Quelqu’un frappa à la porte. — Qui est-ce ?, demanda t-il, avec une voix faussement enjouée. — C’est maman. Mon chéri, il y a un de tes camarades qui est venu te voir. Il attend au salon. Tu veux le voir ou pas ? A ces mots, Angy réfléchit. Il n’avait pas d’amis peut-être que c’était James. Alors il n’allait pas ouvrir. Il ne voulait voir personne. Et surtout pas celui qui avait détruit sa relation avec Johnatan. — Je ne veux voir personne. Dis-lui de s’en aller, s’te plait m’man. — D’accord mon chéri. — Et arrête de m’appeler comme ça, maman. Le jeune blond prit un oreiller et le serra dans ses bras. Quelques instants plus tard, une voix masculine se fit entendre, ainsi qu’une autre voix, douce. Il devina que s’était sa mère, en train d’empêcher James d’entrer dans sa chambre. — Madame, laissez-moi le voir. Il déprime, et — Non, il ne veut voir personne. Faites-moi le plaisir de vous en aller, jeune homme. — Je ne ...
    partirais pas sans le voir. — Arrêtez ces enfantillages ! Exaspéré par cette discussion interminable derrière sa porte, Angel se décida à ouvrir la porte. Il avait l’air pitoyable. Combien de litres de larmes avait-il versé ? Sa mère s’inquiétait et James aussi. — Mon chéri oh mon Dieu, mais qu’est-ce que tu as ? — Rien, rien maman tu peux le laisser entrer. Ca va. — Mais tu as l’air si pâle et tu es malade ? — Non maman, ça va  ; dit-il en tirant James dans sa chambre. James regarda le blondinet s’effondrer sur son lit. Un peu gêné, et aussi très intrigué, il essaya de détendre l’atmosphère. — Alors ? Je dérange ? dit-il en souriant. Angel n’apprécia pas son intonation. — Oui, tu déranges. J’étais occupé à te détester et à pleurer. James n’en revenait pas. Angel avait l’air dévasté. A quel point aimait-il ce satané Johny ? Pourquoi souffrait-il pour un connard pareil ? — Angel. Arrête de pleurer pour cet abruti. Il ne te mérite pas. — Tout ça c’est ta faute , chuchota-t-il, l’esprit ailleurs. — Ne dis pas ça moi je ne voulais pas créer ça. Je t’aime, moi. — Tais-toi ! James vint s’asseoir sur le lit, a coté du blondinet. Celui-ci recula et lui demanda de s’éloigner. Peine perdue. Angel pleurait encore alors James, sans trop savoir pourquoi le pris dans ses bras. — Lâche-moi. Laisse-moi tranquille. — Non. L’étreinte de James se faisait plus forte, plus autoritaire. Les larmes d’Angel coulaient sur son bras. Cette sensation était plus que bizarre. James voulait juste protéger ...
«1234»