1. Le bain de la luxure (1)


    datte: 29/11/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Hypnashes,

    Le Bain de la luxure. Il est dix-huit heures. Adèle, ma fiancée, et moi même, nous rendons à vingt minutes de notre appartement, chez Marjorie, ma meilleure amie. Marjorie était de retour dans la région. Ça fait maintenant 6 ans que je la connais. Elle est partie dans le sud pour ses études. Nous nous revoyons donc que pendant les vacances, quand elle rend visite à ses parents. Avant que je rencontre Adèle, ma relation avec Marjorie était ambigue. Nous sommes devenus amis, puis meilleurs amis, et presque amants. Je pense que si nous l’étions devenu, ça aurai tout gâcher à notre amitié. Aujourd’hui, Marjorie est comme une soeur à mes yeux. Adèle, elle, a un an de plus que moi. Elle est une magnifique femme. Rousse, un mètre soixante dix, avec une poitrine généreuse. Un bon 90C. Marjorie est brune, typée espagnol, un mètre soixante quatre avec une généreuse poitrine, 90B je suppose. Nous arrivons chez Marjorie. Elle nous accueille avec un énorme calin comme elle sait les faire. On s’installe dans le salon. Les filles commencent à discuter sur leur nouveaux vêtements. Une coutume dont j’ai horreur, mais je m’en fous après tout. Pendant leur discution utile, je prépare les cocktails et les crackers pour l’apéritif. La soirée s’enchaine normalement. On discute, on débat, on se marre, on boit sans retenu et on fume, là encore, sans retenu. Marjorie annonce qu’elle à quitté son copain, qui l’aurai apparemment trompé. Vers minuit, après avoir joué au "Président" et après avoir pas ...
    mal bu. On se fait un action/vérité, version plus adulte. Après multiples questions du type : "Son record au pieu" ou "Est-ce que Adèle fait de bonnes fellations", voici une question qui n’était pas sensée exister : "Adèle, d’après Mael, tu aurai des penchants bisexuels, c’est vrai ?" Adèle me regarde, comme si elle voulait me dire : Tu lui en a parlé, t’es sérieux ? Mais elle se marre et avoue sa bisexualité, Marjorie en fit autant. Elle nous avoua son experience lesbienne à la fac. Marjorie était donc bisuexelle, et je n’étais pas au courant. J’en découvre des choses ce soir. Après avoir parler de la bisexualité et après avoir passé plus d’un quart d’heure à expliquer à Marjorie que certes, j’acceptais la bisexualité d’Adèle, mais je ne l’étais pas. Vers 1h30, une envie nous viens : Aller nous baigner dans la rivière qui est juste à côté de chez Marjo. Motivés et alcoolisés, on y va limite en courant. La guinguette était encore allumée et les derniers clients terminaient leurs verres. Nous trouvons un coin hors de leur vue. On arrive devant l’eau, et Marjorie nous lance un défi : "Cap de se baigner nus ?". Alors là, faut pas me lancer sur ce terrain là. Je n’ai aucune gêne par rapport à ma nudité. Je m’en fous complètement, et je sais faire la différence entre la nudité sexuelle et naturelle. Bien que parfois elle sont liées. On se regarde mutuellement, on se marre et on retire nos vêtements. Sans gênes, on se regarde. C’est ainsi que j’ai découvert le corps de Marjorie. Ses ...
«1234»