1. Moi Louise / L'annonce


    datte: 30/11/2018, Catégories: Anal, Partouze, BDSM / Fétichisme, Auteur: leger69,

    Avec toutes ces aventures extra conjugales, j'étais à l'époque dans une excitation permanente. Nous ne faisions plus l'amour avec mon mari et ceci a duré plusieurs mois avant que notre sexualité ne redevienne petit à petit normale. Je ne voulais plus qu'il me touche. Mes escapades me comblaient : j'y assouvissais mon désir de vengeance et mes pulsions.Un matin je me suis réveillée trempée de désir. Je ne manquais pas d'opportunités, je savais bien que je n'aurais pas de mal à trouver de la chair fraiche, en nombre et en qualité.J'ai en fait passé la matinée à interroger mes envies, du genre « qu'est-ce que j'aimerais manger à midi ? »Je me suis caressée un bon moment devant des revues (à l'époque il n'y avait pas internet...) pour activer mes fantasmes et j'ai eu un premier orgasme en lisant l'histoire d'une bourgeoise nymphomane qui se prostituait pour se divertir et se donner des frissons.Je m'imaginais déjà habillée en pute, avec un maquillage outrancier, les talons, le sac à mains, dans la rue à aguicher mes probables clients, à répondre à leurs questions « c'est combien pour une pipe ? » « Tu fais la sodomie ? » ...Deux choses étaient pourtant impossibles : le faire de jour, car j'aurais pu croiser une connaissance, et prendre la place d'une vraie prostituée car à l'époque c'était un réseau bien contrôlé par la mafia locale et ça ne me disait rien de me faire taper dessus !J'eu alors l'idée bien excitante de passer une annonce, de me proposer en call girl, de luxe tant ...
    qu'à faire, ça arrondira mes fins de mois en plus.J'ai donc passé une annonce dans la revue d'échangisme « Union », avec une photo de moi en lingerie.« Jeune bourgeoise malicieuse propose à Bordeaux et ses environs un moment de détente à homme (s) généreux. Etudie toute proposition sérieuse. Contactez le journal qui fera suivre »J'ouvre une boite postale dont je donne l'adresse au magazine et puis je laisse passer le temps, continuant à fréquenter le quartier rouge de Bordeaux parfois, mais sans grande stimulation. J'attendais beaucoup de mon nouveau projet qui me mettait dans une folle excitation.Je me contentais de multiples masturbations, lisant mes revues, utilisant mes meilleurs concombres (je passais beaucoup de temps à les sélectionner!) pour me remplir les orifices.Le lundi suivant je me rendis la poste pour ouvrir cette fameuse boite postale et je découvris stupéfaite qu'il y avait déjà pas mal de courrier. De retour chez moi, j'ai donc passé la matinée à éplucher toutes les propositions que l'on me faisait et j'en ai finalement retenu une qui me paraissait la plus intéressante et qui de plus était très bien rémunérée.Il s'agissait d'une femme qui voulait faire une surprise à son mari pour son anniversaire et lui offrir un cadeau original. Elle expliquait que mon profil et surtout ma photo étaient tout à fait dans les goûts de son homme, elle étant une femme andalouse très brune et assez petite.Mon corps en cadeau, l'idée me plaisait beaucoup, flattait mon égo bien ...
«1234»