1. Un co-voiturage un peu olé olé – suite


    datte: 05/12/2018, Catégories: Hardcore, Auteur: manof27,

    Après s’être déversé en moi et que nos corps soit séparé l’un de l’autre il m’a pris dans ses bras pour un moment tendre et câlins. On discutait de ce qui venait de se passer cette journée, il me demandait ce que je ressentais autant physiquement et moralement.Je lui expliquais donc que ça façon de me traiter me mettait dans des états pas possible et que je regrettais juste qu’il n’est pas agi comme ça plus rapidement. Il me dit que j’avais l’air un peu coincée au début, ce qui m’a fait beaucoup rire et il ajouta que vu la situation dans laquelle on se trouvait qu’il c’était bien trompé sur moi.Pendant notre discutions j’étais face à lui, il n’avait pas de geste déplacé il était uniquement tendre mais la situation changea très vite. Quand il a dit qu’il s’était bien trompé sur moi je lui grimpais directement dessus en lui disant qu’il n’avait rien vu.Je lui ai alors demandé de ne pas bouger tant que je ne lui dirai pas.Je me suis mise face à lui, j’ai écarté mes cuisses et j’ai commencé à me masturber sous ses yeux, je voyais son sexe se dresser et durcir de plus en plus, il avait lui aussi envie de se masturber, je lui demandais de rien en faire qu’il se préserve pour la suite, il lâcha son sexe, ses yeux en disaient long sur la suite.Je continuais à me caresser et me doigter la chatte luisante de cyprine qui s’ouvrait et rougissait sous la vitesse de mes mouvements jusqu’à m’en faire jouir, ses jambes étaient trempées par mon sexe, après cette jouissance je remontais ...
    sur son sexe sans l’introduire, juste en glissant sur lui et le compressant sous ma vulve, ma bouche arriva en contact avec la sienne, on s’embrassa langoureusement et nos bouches se décollèrent, j’approchais celle-ci de son oreille et lui murmura « je suis ton objet fais de moi ce que tu veux », il fut assez étonné de ma petit phrase et m’interrogea sur ma limite ce à quoi je répondis rien, descendis du lit, me mis à 4 pattes sur le sol de la chambre et écarta mes cuisses avec mes mains.Il suivit mon mouvement, son sexe était tendu à son maximum, il arriva derrière moi, et m’assena une fessé tellement puissante que je sentais mon cul chauffer, des larmes coulaient de mes yeux mais je n’avais pas envie pour autant qu’il arrête ce qu’il avait entrepris.Après plusieurs minutes, son sexe arriva en contact avec mes lèvres trempées et déjà sensible de ma masturbation, il se frotta quelques secondes et s’introduit d’un coup sec et profond, comme plutôt dans la soirée, ma bouche laissa sortis un cri il recommença encore plusieurs fois avant de me baiser de plus en plus fort et de plus en plus vites toute en m’insultant de petites putes il me pilonna comme ça plusieurs minutes avant de me changer de position il m’attrapa sans me ménager pour m’assoir sur un bureau.Le cul posait sur le bureau, mes pieds de chaque côtés, il me demanda de rester dans cette position, il s’abaissa doucement et mis sa bouche en contact avec ma chatte et commença un cuni, qui me fit jouir juste en quelques ...
«12»