1. [Histoire] Post-divorce - épisode 16


    datte: 05/12/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Hardcore, Tabou, Auteur: Bondhard,

    Chapitre 16Je prends une longue douche brûlante. Pendant que l’eau ruisselle, je me tripote le cul. Mon anus réagit immédiatement et s’ouvre. Je suis vraiment une grosse salope anale maintenant. Jouir du cul est beaucoup plus intense et durable qu’éjaculer et je suis accro. Si Dominique exige quoi que ce soit, je sais que j’obéirai si j’ai l’espoir de me faire à nouveau baiser comme hier soir.Je suis son esclave.Une fois lavé, je me sèche et enfile une un douillet peignoir et de chaussons semblables à ceux que l’on trouve dans les hôtels de luxe puis je sors de la chambre et descend jusqu’au rez-de-chaussée. La maison est silencieuse. Le soleil est levé mais je ne sais toujours pas l’heure qu’il est. Personne dans le salon – qui est par contre dans un état désastreux prouvant que la soirée a dû être particulièrement animée. J’entre dans la cuisine et sort sur la terrasse, guidé par le bruit d’une conversation. Guillaume et De Bontier sont attablés et prennent leur petit déjeuner.- Comment va la Belle au Bois Dormant ? sourit le chirurgien à la retraite en me faisant signe de m’assoir. Café ou thé ?- Bien merci. Café s’il vous plaît.- Bonne soirée ? me taquine le militaire.- Très bonne.Comme je regarde alentours, Guillaume me lance :- Serdant est déjà reparti. Dominique et Louis-Henri aussi.Je dois avoir l’air déçu et ça ne lui échappe pas quand il ajoute :- Dominique a prévu de repasser mercredi midi au cas où ça vous intéresserait.Déçu, je pique un phare d’adolescent pris ...
    en faute et plonge le nez dans ma tasse en murmurant un « très bien » plutôt pitoyable. Pas décidé à me laisser m’en tirer aussi facilement, mon hôte poursuit :- Elle sait l’effet qu’elle fait aux passifs. Ils en sont tous accro après avoir goûté à ses… talents, alors pas la peine d’être gêné, mon cher Michel. Mais comme je vous aime bien, je vais vous donner un conseil : faîtes attention avec elle. J’adore Dominique mais elle est toxique. Pas dans ses pratiques – elle est assez conventionnelle finalement – mais si vous n’y prenez pas garde, elle vous poussera à votre propre destruction.- Comme tous les autres avant vous, croit bon d’ajouter De Bontier.- Je serai prudent…- Bien sûr que non ! rit Guillaume. Regardez où vous en êtes en seulement quelques mois d’émancipation. Et après une seule nuit avec Dominique ! La seule chose qui vous rattache encore à un semblant de normalité est votre travail. La transition est trop rapide, Michel. Vous devez conserver un équilibre sinon c’est la chute assurée.- Et si c’est ce que je veux ?- Ca n’est pas le cas. La chute dont je vous parle est définitive. Aujourd’hui, vous jouissez pleinement de vos expériences mais si vous n’y prenez pas garde, vous les subirez. Plongez dans le sexe et la débauche comme vous le faites est comparable à la prise de cocaïne : très vite, le plaisir devient dépendance puis contrainte ! Et vu que j’ai bien l’intention de profiter de vous moi aussi, je tiens à vous apporter mon aide.- C’est aussi mon cas, sourit ...
«1234...»