1. On the floor


    datte: 05/12/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: May,

    Oui, certes des fois, je n’écris pas pendant un moment, mais quand l’inspiration est là, le retour se fait au galop Samedi soir, petite soirée tranquille entre filles autours de quelques bouteilles de vins. Quand soudain, une amie, déjà maman de deux petits bouts me dit « allez, on sort !!! » Je ne me suis pas fait prié car ayant les hormones sans dessus-dessous, sortir chasser, je ne pensais qu’à ça On retrouve donc un groupe d’amis dans notre QG, et hop, une bouteille de téquila, je ne bois pas trop car je n’aime pas trop ça et surtout je suis en mode chasse. Mode naturelle, petit jean noir serré, un petit débardeur court sport avec un petit haut fluide relevé sous les seins rose fluo, de quoi être à la fois naturelle tout en étant sexy mon ami gay, m’enlève mon chignon. On danse sur du reggaeton tout se passe bien, mais dans cette boite dont l’entrée est gratuite, il n’y a rien à chasser On décide donc d’aller dans une autre boite un peu plus huppé, bien évidemment on y recroise d’autres amis, on entre donc gratuitement Et là, attention, la boite est énorme, mes yeux fustigent la salle quand tout un coup, aux tables VIP, mon regard se pose sur un beau brun au regard mystérieux. Lui aussi, il m’a vu, on s’observe en esquivant un léger sourire, il y a eu un clic et il ne semble pas être saoul à la différence du reste de la salle Je rejoins mes amis, et là je vois un frenchie aux tables VIP, sans perdre un instant je vais le saluer, et bien évidemment, il m’invite à sa table ...
    Je suis plus proche que jamais de ce beau ténébreux, va-t-il venir me parler ? Il me regarde, il a l’air timide, pas sûr qu’il fasse le premier pas en attendant, profitons de la fiesta. On danse, on rigole et d’un coup qui apparait à mes côtés, le beau brun. Mexicain, sans aucun doute, petit pantalon serré, chemise noire légèrement entrouverte, un sourire à couper le souffle, les cheveux mi-longs, noir, une barbe d’un ou deux jours pas plus, il est à tomber. Il se présente tout de suite : « Hey, je suis Rafa, je t’ai vu entrée et j’ai craqué. En général, je n’aborde jamais les filles en boite, je n’aime pas ce genre d’endroits mais avec toi, je ne sais pas j’ai senti un genre de connexion ». En fort intérieur, “Humm, chiquito, claro, aquí estoy, toda para ti si gustas ” Le ton est donné, il est romantique et mystérieux, waoouuu j’adore La discussion est intéressante mais la chimie est là, et le désir monte entre chaque chanson. Je commence donc à me frotter discrètement, ses grands yeux bruns me dévorent littéralement, je sens que je pourrais me perdre dans son regard. Je regarde ses lèvres, elles sont parfaites, ses dents d’une blancheur exquise, je n’ai qu’une envie l’embrasser à pleine bouche, je me retiens et le désir monte D’un coup, je n’en peux plus, et je lui cale un petit smack. Il me dit : « oulà, ça c’est direct ». Je m’excuse, je rougis, merde, j’aurais dû me retenir encore un peu Mais à ma grande surprise, je l’ai excitée, avec douceur, il me prend par la taille, ...
«123»