1. Les aventures de Caro (23)


    datte: 06/12/2018, Catégories: Inceste, Auteur: K-ro,

    Du côté de la famille, ça avance aussi. Lundi 9 septembre 1991 Ma mère m’appelle ce soir pour me raconter plusieurs choses: D’abord, elle a plusieurs fois remis le couvert avec Bruno et Sève, ensemble ou séparément. Ensuite, depuis un mois et sa visite chez nous, elle a vraiment repris goût au sexe et baise à nouveau régulièrement avec mon père. Il est le premier à être ravi de ce retour de flamme, surtout que maintenant elle n’hésite plus à le sucer et qu’elle l’a enfin laissé explorer son cul et ses seins avec sa bite. Comme il va plus souvent mettre sa langue entre ses cuisses du fait de la belle épilation qu’elle entretient, elle lui a fait valoir que s’il voulait qu’elle aille plus souvent lui rendre la pareille, ce serait mieux qu’il élague un peu sa broussaille. Et il vient de le faire enfin cette semaine. Il a juste tondu son pubis assez ras et a rasé ses couilles, mais c’est déjà mieux. Du coup, il ne regarde plus du même œil le fait qu’elle et ma sœur soient le plus souvent en string. Il n’a même pas trop protesté quand Bru a finalement osé mettre le string de Ju que je lui avais laissé lors de ma dernière visite. Il y a une semaine, alors qu’ils se prélassaient au soleil dans les transats, ma mère a constaté que ses yeux trainaient sur les fesses de Sève qui était allongée sur une serviette. Comme son short de bain faisait une belle bosse, elle l’a lancé sur le sujet: — Tu as vu comment Sève a fondu depuis quelques mois? — Euh oui, c’est bien qu’elle fasse enfin ...
    attention à sa ligne. — Avec sa taille plus mince, on se rend mieux compte qu’elle a un beau cul, non? — Euh oui, c’est vrai. — Et tu as l’air de l’apprécier, mon cochon Mon père n’a pas su quoi répondre et ma mère lui a fait un clin d’œil. Depuis, ma mère et ma sœur s’amusent à le provoquer régulièrement tout en prenant soin de ne pas y aller trop directement, comme si elles ne le faisaient pas exprès et ça le chauffe bien, à voir les érections qu’il arrive difficilement à leur masquer. Et ma mère en retire le bénéfice direct le soir dans leur chambre. Mardi, elle s’est lancée à mettre en pratique un truc que je lui avais raconté. Elle attendait un colis qu’elle avait commandé, et quand ça a sonné, elle est allée voir par le judas si c’était bien le facteur avant d’ouvrir. Comme elle s’était déjà bien chauffée en accordant une pipe express à Bru avant qu’il parte en classe, elle a ouvert avec seulement une serviette autour d’elle. Evidemment, en prenant le colis à deux mains la serviette s’est défaite. Elle ne s’est pas démontée, elle a juste balbutié quelques excuses en faisant mine de se cacher un peu derrière le trop petit colis, est allée le poser sur un meuble pour montrer aussi le côté pile, puis est revenue ramasser la serviette pour simplement la tenir à la main sans rien cacher en disant au facteur en le raccompagnant à la porte: — Au point où on en est, ça vous fera un beau pourboire Le soir, mon père étant dans la cuisine, ma sœur est revenue de la salle de bains ...
«1234...»