1. L'embellie


    Datte: 10/12/2018, Catégories: fh, ffh, fagée, inconnu, poilu(e)s, sauna, hotel, voyage, Oral Oral Oral préservati, pénétratio, fsodo, Partouze mélo, policier, roadmovie, inithf, boitenuit,

    C’est rond, noir et froid. Je l’ai mis contre mon oreille, mais je sais que je ne ferai jamais ça. Pourtant, j’en ai ras le bol de cette misère, de ces galères incessantes. Qu’est-ce que la vie finalement à de bon à offrir aux paumées de mon espèce ? Entre loyers impayés, la faim qui commence le quinze du mois et ces crétins de « pôle-emploi » aussi aimables que des portes de taule, je cherche une solution. Ils donnent tous l’impression que nous ne sommes que des feignants, que nous ne voulons rien faire. Mais se lèveraient-ils le matin pour gagner tout juste de quoi payer le logement HLM ou acheter de quoi bouffer ? Pas si sûr qu’ils feraient les fiers s’ils étaient à notre place. Alors cette idée qui vient de germer dans ma tête, elle fait son petit chemin. Ce que moi je ne peux pas faire toute seule leurs flics le feront. — oooOOooo — C’est décidé ! Je vais m’offrir les huit jours les plus beaux de cette fichue existence. Un feu d’artifice en somme, juste avant de leur faire un bras d’honneur. Voir ce que ça donne de vivre une semaine sans se préoccuper de rien, sans se refuser quoi que ce soit. Mais avant cela, je dois encore savoir comment je peux m’y prendre. La première chose à faire, c’est récupérer un truc de mon père, chez maman. Je l’ai toujours vu dans le même tiroir de l’armoire et ma mère ne l’a pas bougé de là. Elle en a toujours eu peur de ce machin. J’avoue que moi aussi, mais tant pis. Si je veux concrétiser tous mes rêves, je dois me familiariser avec cet ...
     engin. Ça ne veut pas dire que je vais m’en servir ! Non ! Juste pour le fun, juste pour que ceux en face me craignent suffisamment pour qu’ils lâchent de suite leur bon Dieu de pognon. Alors, Madeleine n’a pas vu, ne sait pas. Je suis passée samedi matin lui rendre une visite. Je l’ai regardée, et dans ses yeux, c’est comme si elle avait deviné. Elle a senti que ce serait une des non, la dernière. Je dois tenir le coup. Dans son fauteuil qu’elle quitte de moins en moins, elle couve son radiateur électrique qui lui coûte un bras. Je n’ai jamais voulu, malgré ses demandes répétées, revivre ici, avec elle. Un appartement dans une HLM, aussi nase que celui que j’occupe dans la ville d’à-côté. Mais Madeleine, c’est mon Amérique à moi, je lui caresse la joue. Elle a toujours été une bonne mère, une adorable petite vieille qui vit au jour le jour, comme beaucoup de monde. Chez elle, ça sent la cire, ça sent le café, ça sent l’antichambre de la mort. Et moi je veux vivre. Oui, mais il faut avoir les moyens de ses ambitions. Et le truc froid et lourd est passé du tiroir de l’armoire parentale à mon sac. Ni vu ni connu. Je n’ai pas pris la boîte qui sert à remplir la panse de la bête. Non, je ne veux pas faire le moindre mal à quiconque, seulement faire peur si le besoin s’en fait sentir. Je vais passer le dimanche avec elle. Je sais bien qu’elle doit trouver cela étrange, bizarre que sa drôlesse de fille reste là, le samedi et le dimanche toute la journée. Mais se doute-t-elle qu’il ...
«1234...20»