1. Enfin un mec bien !


    Datte: 23/12/2018, Catégories: fh, jeunes, amour, Oral préservati, pénétratio, init,

    Sandy sentait le stress monter en elle. Immobile devant son miroir, elle tenta de se raisonner : prête, elle l’était, après une heure à prendre soin de sa peau, de ses cheveux et enfin de sa tenue. Mais allait-elle vraiment lui plaire ? Serait-elle à la hauteur ? Comment allait se passer Stop ! Elle devait arrêter de se tourmenter, de se poser mille questions comme elle le faisait trop souvent. Elle n’était plus une adolescente : à 21 ans, elle se devait maintenant de profiter pleinement de la vie et construire sa relation avec Johan. Et elle devait le faire dès aujourd’hui ; elle l’avait décidé et elle s’y tiendrait, sinon elle finirait par mettre en danger son avenir avec lui. Lui revinrent alors les souvenirs de leur rencontre, il y a de cela trois mois maintenant. C’était le jour de la rentrée de l’école d’ingénieurs dans laquelle ils étudiaient tous les deux. Elle rougissait rien que d’y penser, mais elle l’avait immédiatement repéré, en train de discuter avec des potes devant l’amphi. C’était d’abord son sourire qui avait attiré son regard, qui s’était ensuite porté sur son corps, des épaules et un torse large, puis elle avait noté ses yeux verts et ses cheveux châtain coupés courts. Il avait dû ressentir son regard insistant sur lui ; il avait tourné la tête et lui avait adressé un sourire plein de malice. Sandy avait alors ressenti une douce chaleur envahir l’ensemble de son corps. C’était Johan qui avait fait le premier pas. Évidemment, ça ne pouvait pas être ...
     elle, avec son manque de confiance en elle et ce sentiment de n’être qu’une femme lambda parmi tant d’autres ! Il l’avait abordée lors de la première soirée étudiante, un grand classique ! Elle n’en revenait pas d’avoir pu intéresser un jeune homme aussi séduisant, avec toutes ces bombes qui le couvaient des yeux depuis la rentrée ! Ils avaient beaucoup discuté ce soir-là, à l’écart du bruit et de la foule. L’attirance avait été réciproque, et, alors qu’elle ne s’en sentait pas capable, Sandy vivait ce début de relation avec sérénité. Relation qui cependant, pour le moment, se résumait à des flirts, des séances de sport en commun, quelques soirées pizzas-cinéma et quelques sorties en boîte avec leurs amis. Au retour de l’une de ses soirées, Johan et Sandy s’étaient longuement attardés dans la voiture, s’embrassant comme deux adolescents, formant une buée opaque sur les vitres. — Peut être qu’on serait mieux chez toi, non ? glissa Johan à Sandy entre deux baisers. Il avait immédiatement senti Sandy se tendre. Elle avait interrompu leur accolade, avait dit à Johan qu’elle se sentait fatiguée, lui avait donné un baiser d’au-revoir et l’avait laissé sans plus d’explications.« Quelle idiote !avait-t-elle pensé une fois dans son ascenseur.Tu trouves enfin un mec bien dont tu es en train de tomber amoureuse, et tu le plantes comme une vieille chaussette alors qu’il voulait simplement finir la nuit avec toi ! Rien d’anormal après trois mois de relation ! » Elle décida de lui envoyer un ...
«1234...»