1. Mon nouveau voisin (2)


    Datte: 23/12/2018, Catégories: Gay

    Après m’avoir raccompagné à l’entrée de chez lui, Francis me propose de revenir vers 20 heures si je le souhaite. Après quoi je suis rentré chez moi encore chamboulé par ce qu’il venait de se passer. Nous ne sommes encore qu’en fin d’après-midi, mais impossible de reprendre le travail. Pas parce que j’ai peur, mais bien à cause de l’excitation. Ce qui est d’ailleurs surprenant, d’habitude il arrive toujours un moment où je me sens honteux et que je me trouve complètement fou d’avoir des envies pareilles. Pourtant je ne ressens rien de tout ça, au contraire même, je ne peux m’empêcher de repenser à cette belle bite, à cette sensation de l’avoir en bouche, à ce bel ours mature A défaut de travailler, autant en profiter pour prendre soin de moi. Je commence donc par tailler un peu les poils qui sont autour de mon sexe. J’aime bien les poils, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, à condition que ce soit entretenu, et cela vaut également pour moi. Je fais donc comme d’habitude, je prends ma tondeuse, que je règle sur le 5 et je taille ces poils qui ont un peu trop poussé à mon goût. Ensuite c’est au tour de mon petit trou. Je n’ai aucun doute sur ce qui m’attend, et de toute façon j’en ai envie. Alors il faut que tout cela soit bien propre. Je m’en vais donc chercher ma poire à lavement et direction la salle de bain. Enfin vient le temps d’un bon bain chaud pour me détendre. Mais je ne peux m’empêcher de repenser à cette belle queue et à l’idée de l’avoir dans mon ...
     cul. Finalement après plusieurs minutes à rester dans l’eau, je ne peux plus me retenir de me faire plaisir. D’abord en caressant mon sexe, puis en me titillant la rondelle avec mes doigts. Ce n’est pas la première fois que je me fais plaisir de cette façon, mais après l’expérience que je venais de vivre et mon imagination, l’envie et le plaisir sont encore plus forts que d’habitude. Mes deux doigts fouillent mon anus pour mon plus grand plaisir, pendant que je me caresse la bite. Excité comme je suis, il ne me faut pas longtemps pour jouir en poussant un petit cri de plaisir. Bon ce n’est pas tout ça mais il faut maintenant me sécher et songer à ce que je vais mettre ce soir. Je fais au plus simple : une chemise et un jean, sans rien en dessous. Je dirais bien que c’est parce qu’il fait encore trop chaud, mais on ne va pas se mentir c’est bien parce que cela m’excite. Et me voilà prêt pour 20 heures, une bonne heure en avance, que je passe à tourner en rond. Finalement je décide d’aller me promener pour essayer de me calmer un peu, je fais un tour, puis deux, puis trois La température s’est rafraichie, mais le frottement du jean met mon sexe en érection, ce qui n’est pas pratique. Je décide donc de m’assoir pour me calmer, mais l’excitation ne part pas. Finalement je me décide à me présenter à la porte de Francis, une bonne demi-heure en avance, mais tant pis j’en ai trop envie. Après avoir frappé à la porte, il ne tarde pas à m’ouvrir et se présente dans une chemise à moitié ...
«1234»