1. Dans les dunes d'une plage naturiste


    Datte: 25/12/2018, Catégories: Première fois Gay Mature,

    Après ma première expérience dans les taillis de la plage naturiste j’étais impatient de recommencer avec mon ami mais cette fois je voulais me dépasser. Je n’en pouvais plus de fantasmer sur lui en imaginant des situations toutes les plus excitantes les unes que les autres. Je devais me dépasser il le fallait je me sentais le cœur battant la chamade. Il fallait que je fasse plus encore je devais être dominant et dominé, soumis et le soumettre.En arrivant sur la plage il était déjà là. Il me salua ainsi que sa compagne, nous leurs rendions leurs salutations. Puis je m’installais sur le sable en étant toujours bien visible de lui. Rapidement je décidais de partir me promener au bord en prenant une serviette sur le épaules, car j’avais une idée en tête me surpasser, réaliser un maximum de fantasmes, même les plus fous, les plus inavouables, les plus excitants, les plus audacieux, les plus hardis. J’en avais besoin, je me sentais capable de tout faire, de tout accepter de lui, me dépasser tant mon excitation était grande.Ma tension devait être très élevée, et je me disais que je n’aurais peut-être plus l’occasion de rencontrer un homme si beau, avec un corps intégralement et merveilleusement épilé comme je les adore, musclé comme il le faut ni trop ni trop peu, bronzé partout, et surtout une queue impressionnante par ses mensurations bien épaisse veineuse longue, et un gland doux luisant qui était bien décalotté à l’extrémité de cette superbe tige de chair courbée en haut ...
     par une profonde excitation, et elle aussi bien bronzée. Une merveille que l’on ne rencontre que dans des magazines mais qui était bien là devant moi et se tendant à ma vue comme pour me dire de la satisfaire de toutes les façons possibles.Je décidais de partir me balader au bord de l’eau, mais je prenais une serviette en disant que cela protégeait mes épaules, en fait j’avais une idée en tête, faire aujourd’hui tout ce que je n’avais jamais osé faire dans mes fantasmes les plus fous. Je remarquais, comme l’autre fois que mon amis se levait lui aussi pour aller au bord de la mer et s’éloignait en sens contraire, puis bifurqua rapidement à l’intérieur des dunes dans les taillis. J’avais déjà remarqué qu’il avait le sexe bien tendu, ce qui me ravi présageant une rencontre intense.Je le retrouvais dans le petit sentier ou la dernière fois je l’avais retrouvé. Il m’attendait se caressant la queue de façon bien visible et me fixant du regard. Arrivé à sa hauteur je le saluais en lui prenant la queue, et lui aussi, mais de plus il m’embrassa. C’était la première fois je j’embrassais un homme. J’ai trouvé cela agréable et très excitant d’autant qu’il y avait d’autres hommes qui passait mais aussi une femme. Je bandais un maximum. Je lui ai déclaré être tout à fait sain et vouloir faire avec lui les pires folies, de celles que l’on envisage que si le partenaire ne risque pas de transmettre des maladies inavouable. Lui aussi m’a précisé avoir ce désir à mon égard en se déclarant ...
«123»