1. En vacances chez ma tante (2)


    Datte: 25/12/2018, Catégories: Inceste Auteur: bloomberg,

    Le lendemain matin, je me réveillais tranquillement après une petite grasse matinée. Je ne traînais pas au lit, sachant qu’ici le petit-déjeuner n’était pas servi éternellement. C’était le rythme de la ferme : lever tôt et travail toute la journée ! Je regardai ma montre : il était dix heures. Aïe ! En général, ce n’était plus une heure pour avoir encore son bol sur la table. Je m’habillais rapidement et descendais les escaliers quatre à quatre. Ma tante était dans la cuisine encore en nuisette et je constatais avec surprise que le petit-déjeuner était encore servi ! — Bonjour ! Merci de m’avoir gardé le petit-déjeuner, lui dis-je en m’asseyant. — De rien mon grand, me répondit-elle en me faisant la bise. C’est normal pour un garçon de ton âge de rester un peu plus tard au lit, et puis ce sont les vacances ! Qu’est-ce qu’elle était sexy dans sa tenue de nuit. Je distinguais nettement la forme de ses seins à travers le tissu léger et son décolleté plein de promesses attirait mon regard. Elle le remarqua et se redressa rapidement. Apparemment, mon oncle était déjà parti aux champs avec mon petit cousin. De son côté mon grand cousin n’était pas non plus à la maison. — Bon ! Je vais prendre ma douche pendant que tu manges. À tout à l’heure ! — À tout à l’heure, répondis-je. Je la regardai monter les escaliers en m’attardant sur ses jambes nues. Elles me donnaient envie de passer ma main entre elles. Hmmm... rien qu’à cette idée, je commençais à ressentir un gonflement dans mon ...
     caleçon ! Quelques instants après, j’entendis l’eau commencer à couler dans la salle de bain. Cela me donna une idée mais il fallait que je fasse vite et discrètement. Je montais les escaliers sur la pointe des pieds en essayant de ne pas faire craquer les vieilles marches en bois et une fois à l’étage je me dirigeais vers la porte de la salle de bain. Je savais que cette pièce possédait une serrure mais n’avait pas de clé. Elle avait dû être perdue un jour et j’avais toujours connu cette situation. Il fallait juste faire attention avant d’entrer. Sur le moment ce qui m’intéressait n’était pas de rentrer dans la pièce, mais plutôt de regarder par le trou de la serrure ! J’écoutais un instant pour être sûr que ma tante se trouvait bien sous la douche (pour éviter qu’elle ne sorte et me surprenne) puis je collais mon œil contre la serrure. La scène qui s’offrait à moi était des plus agréables et excitantes. À travers les parois transparentes de la douche, je voyais ma tante faire mousser son savon sur tout son corps. Elle ne faisait pas face, mais je réussis à distinguer sa poitrine généreuse et aussi son entrejambes de manière plus furtive. Mon imagination faisait le reste et je commençais à me caresser à travers le tissu de mon sous-vêtement. Puis ma tante arrêta le jet et sortit de la douche. Ce que je vis à ce moment-là restera gravé longtemps dans ma mémoire. Une belle femme entièrement nue exposant toute son intimité à ma vue. Cet instant ne dura que quelques secondes, mais ...
«1234»