1. Mon fantasme (au féminin)


    Datte: 30/12/2018, Catégories: Hardcore, Première fois Auteur: tenderboy76,

    Me voici de nouveau pour raconter une autre première fois.Celle où j’ai rencontré un inconnu. Je devrais dire d’ailleurs un puis en suivant des inconnus (et qui le sont encore, vous comprendrez pourquoi).Comme tous les jours, je me connecte sur mon profil et je vais aux nouvelles et regarder mes messages.Parmi ceux-ci, un m’interpelle plus particulièrement. Il est sans fioritures. Très direct :« Je vais être direct ! Ça fera gagner du temps à tout le monde ! Je suis on ne peut plus pervers et j’aimerai faire un truc fun. Cependant je ne trouve pas de fille intéressée pour le faire. Veux-tu en savoir plus ? »Je dois dire qu’il suscite ma curiosité avec son côté « droit au but »Je décide de lui répondre : « salut ! Peux-tu m’en dire plus stp ? Ça peut se discuter »Il m’explique qu’il est assez vieux, très pervers. Qu’il veut me recevoir chez lui, habillé en écolière ou en l****a. Qu’il me bandera les yeux pour m’accompagner dans sa grotte et s’occuper de moi. Je ferai semblant de te violer dans ma cave.J’imagine un peu la scène. Je mouille. Je ne sais pas pourquoi c’est mon fantasme.Ma réponse alla dans ce sens : « ok ! On est en plein sur mon fantasme, du coup je mouille déjà !!! »Nous convenons du jour et du lieu de rendez-vous. Demain matin, proche de chez lui, il viendra me chercher dans une MG décapotable vert anglais. Pour ma part, je serai habillée avec un haut moulant, bien décolleté qui enrobera ma poitrine plantureuse et une jupe courte, à carreaux, comme les ...
     écolières anglaise. Je mettrai sur mes jambes des chaussettes hautes, au-dessus des genoux et de petites chaussures noires vernies. Je me ferai deux couettes et mettrai un bon rouge à lèvre qui tient bien même pendant une pipe ! Sait-on jamais.A y penser, j’ai chaud, mes seins commence à pointer. C’est joli sous mon t-shirt. Je passe le bout de mes doigts dessus. J’adore ces frissons. Je fais descendre ma main et la passe dans ma culotte. Je suis déjà mouillée. Je ferme les yeux et commence à me caresser en m’imaginant à demain.La nuit passe, j’étais encore toute excitée hier soir en imaginant la scène.Je vous passe les détails du transport où j’ai dû en exciter plus d’un sur mon passage. Ça aussi ça m’excite. J’adore qu’on me matte ! Je roulais du cul exprès.Je me rends au point de rendez-vous. Il est déjà sur place. Il a dans les 60 ans, un peu dégarni un petit ventre rondouillet mais pas trop. Il doit pouvoir voir encore sa queue. Il me fait un sourire et je vois ses yeux briller, lubriques.Je monte dans la voiture : « Bonjour mademoiselle, puis-je vous déposer ? »Je lui réponds : « Volontiers monsieur »(Pour les échanges suivant j’utiliserai « M » pour moi et « L » pour lui)L : Puis-je te proposer un café jeune fille ? J’habite juste à côté ! »M : Je ne sais pas si j’ai le droit Monsieur.L : Allons, un simple café… Si tu veux nous pourrons jouer un peu ensemble si tu veux. J’ai plein de jeux !M : Bon d’accord ! Allons-y !Effectivement, il n’habite pas loin. Un joli pavillon, avec ...
«1234»