1. Dunkerque, sans résistance...


    Datte: 31/12/2018, Catégories: Première fois Auteur: Yonilingam,

    Dunkerque, quand l'abandon succède à la résisVous comprendrez aisément qu'il ne s'agira pas ici de faire une fiche wikipédia sur la cité du Nord, ni de spoiler l'œuvre cinématographique qui est encore à l'affiche dans les salles mais plutôt de vous conter, maladroitement et encore dans l'émotion et l'agitation de la rencontre, les premiers instants d'une rencontre avec un merveilleux couple candauliste hier soir…Je dialogue depuis quelques semaines avec "L", avec plus de parcimonie, mais régulièrement, avec son pygmalion.Emprunt de jeux cérébraux, l'accroche s'est assez rapidement installée, tout aussi rapidement que j'ai pu être averti que la patience devra être une vertu cardinale et que le cheminement avant une hypothétique rencontre réelle pouvait être semé d'embuches.Je ne suis pas un homme pressé, je ne m'en offusquais donc pas et la gente dame me comble allégrement avec des jeux cérébraux de haute facture, de clins d'œil subtils, sensuels qui peuvent très vite dérapés vers des échanges beaucoup plus décomplexés, voire hard core…Et puis, jeudi midi, mon téléphone vibre : "samedi soir, on s'autorise une soirée en amoureux, ce sera sans doute cinéma et toi que prévois-tu ? Je reste perplexe. Simple information ou dois-je lire un message subliminal, fruit de mon envie croissante de la rencontrer ?Hasard ou pure opportunisme de sa part, il s'avère que l'un des films envisagés fait parti de ceux je voulais absolument voir. Elle embraie très rapidement : "la séance est à ...
     22h20 pour Dunkerque". Je suis sur le qui-vive. Puisse-être une coïncidence ? J'affabule, elle désire me provoquer, rien de plus.Joueur, je ne peux m'empêcher de demander très directement s'il s'agit d'une invitation. La coquine s'en sort par une ellipse qui me laisse sans véritable réponse… Je sais pertinemment qu'elle en joue et qu'un sourire doit être dessiné sur ses lèvres en m'imaginant expectatif et troublé.Le dialogue se conclut et j'avoue ne pas entreprendre de relance volontairement sur le sujet, de privilégier un petit jeu provocateur.Lorsque je m'installe pour assister à la projection, j'ai fait le choix de la séquence précédente et je lui fais part de ma présence dans le cinéma avec l'espoir de susciter chez "L" une pointe d'irritation, une moue de déception…Elle me répond rapidement qu'elle sera à la suivante… et le film débute.Je ne consulte jamais mon téléphone lors d'une séance de cinéma, c'est sacré mais cette fois-ci lorsqu'il vibre 2 fois, je ne résiste pas. Je découvre 2 clichés ( que je partage avec vous) : "petit aperçu de ce que tu pourrais croisé…"Je m'agite et peste un peu, pour la forme, contre ce conditionnel… Elle se joue de moi… Je le sais… Pire, j'adore cela…"Alors ce film?"… Bien évidemment, elle sait pertinemment que j'ai complétement perdu le fil par sa faute…Je quitte la salle. Autant vous avouer que je parcours un certain nombre de jambes et de pieds avec le secrète espoir de croiser celle qui sait si bien toucher les cordes sensibles… Je vais ...
«123»