1. un père aimant (1)


    Datte: 01/01/2019, Catégories: Gay Auteur: jeannot7512,

    J’avais un peu plus de dix-huit ans et je vivais seul avec mon père, depuis que ma mère nous avait quitté. J’étais très attiré par les hommes, mais n’avait pas encore eu de relations sexuelles. Je me contentai de mebranler devant des revues porno gay, matant des culs et des bites de mecs excitants. Je rangeais ces revues dans mon armoire, sous une pile de draps. Une fin d’après-midi, quand je rentrai à la maison, je latrouvai déserte. Je pensai que mon père avait été retardé et je montai dans ma chambre dans l’intention de me branler un peu sur ces revues. La porte était ouverte, et je m’arrêtai sur le seuil, interdit. Mon père était assis, me tournant le dos. Il regardait une de mes revues. De dos, aux mouvements de son bras droit, je sus qu’il se branlait. Je redescendis tout doucement. J’étais interrogateur sur la suite. Mon père avait trouvé mes revues et savait donc que j’étais attiré par les hommes. Ca ne devait pas lui plaire. Mais, d’un autre côté, il se branlait sur ces revues. Je décidais declaquer violemment la porte d’entrée, pour faire savoir que j’étais rentré, et partit boire un verre dans la cuisine. Mon père descendit et me rejoignit, faisant comme s’il n’avait rien découvert. Je soupirai intérieurement. Il n’y aurait pas de drame, et en plus, je savais qu’on partageait la même attirance pour les hommes. Je montai dans ma chambre. Tout était en ordre, mes revues bien rangées. Dans la nuit, je fus réveillé par le poids du corps de mon père se glissant dans ...
     mon lit. Je dormais sur le côté, et il s’était glissé derrière moi. Je sentis sa main me caresser doucement les fesses à travers mon pyjama. L’érotisme de la situation me fitbander. Une de ses mains passa devant moi et défit le bouton qui retenait le pantalon du pyjama. La main repassa derrière, se glissa sous le pantalon et me caressa la raie du cul. Un doigt trouva mon anus et le tripota doucement. J’entendais mon père haleter. Il se branlait en me touchant le cul. Feignant de bouger dans mon sommeil, je me mis à plat ventre en faisant glisser mon pantalon, tout en écartant les cuisses. Une main saisit le haut du pantalon, et le baissa. J’étais cul nu. La main se glissa entre mes cuisses et caressa mes couilles. Puis remonta vers mon trou du cul. Elle appuya dessus. Il y avait longtemps que je me donnais du plaisir en m’enfilant des carottes. Mon trou était bien souple, et le doigt pénétra en douceur, et commença à bouger doucement dans mon cul. Mon père haleta plus fort, et retira son doigt. Il avait joui. Il repartit dans son lit Je restai stupéfait. J’avais beaucoup aimé, et je bandais encore, tout excité. Une idée perverse me traversa l’esprit. J’allais aller dans sa chambre lui rendre la pareille. Je me glissai dans sa chambre, puis dans son lit. Je tendis ma main vers son cul, et sursautait au contact : mon père était cul nu ! Une seule explication possible. Il avait dû deviner que je ne dormais pas quand il me tripotait, et, pensant que j’allais lui rendre la pareille, ...
«1234»