1. Une belle-soeur indécise


    Datte: 02/01/2019, Catégories: Lesbienne Hardcore, Tabou, Auteur: gamin2018,

    Ma belle-soeur semblait me chauffer. Elle avait mis un top et rien dessous et chaque fois qu’elle se penchait pour prendre son verre sur la table, je pouvais voir le tout de ses seins.Elle a fini par s’en apercevoir. Quand le soleil a commencé à disparaître sur l’horizon, nous avons tous décidé d’aller faire un tour dans la campagne.C’était un vrai bled perdu où vivait ma sœur. Quelle idée avait-elle eu de rencontrer son futur mari au salon de l’agriculture ? Toujours est-il que maintenant elle vivait à la campagne et que son mari avait une petite sœur toute mignonne.Les parents de mon beau-frère marchaient devant et ma sœur et son mari les suivaient et moi encore derrière et Céline qui traînait et s’arrêtait tous les quatre pieds de framboise. Elle n’était pas là au mariage parce qu’elle faisait un voyage prévu depuis des années à l’autre bout du monde et ce n’était que la seconde fois que je la voyais après l’avoir vue à Noël mais elle était alors engoncée dans un épais manteau de fourrure.Tout d’un coup, Céline est venue à ma hauteur et elle m’a tendu sa main remplie de framboises.- T’en veux une ? Tu me boudes ? Tu ne m’as pas dit un mot depuis le repas !J’ai pris une framboise et avant de l’avaler, je lui ai répondu que c’est de sa faute si elle me trouble et elle s’est mise à rire.- Ah, c’est ça, a-t-elle ajouté en relevant son top pour découvrir sa poitrine ? Je suis désolée mais j’ai déjà quelqu’un !- Qu’est-ce que vous faites, nous a crié ma sœur et Céline à remballé ...
     sa poitrine et nous avons rejoint le groupe.Nous avons continué sans rien dire. Nous sommes rentrés à la ferme et nous avons dîné puis après avoir pris un dernière verre dans la cour j’ai regagné ma chambre mais j’allais m’endormir quand j’ai entendu qu’on cognait à ma porte. Je me suis levé du lit et je suis allé ouvrir. C’était Céline et elle m’a demandé de la laisser entrer et une fois dans la chambre, elle m’a avoué qu’elle m’avait menti et qu’elle n’a personne.- Ça ne te donne pas une idée, a-t-elle ajouté ?- Si, de te faire un bébé !- Hé ! Tu vas pas un peu vite ?En lui faisant l’amour, je lui ai encore dit qu’elle serait encore plus belle avec le gros ventre.- Fais-moi jouir, m’a répondu Céline !Je me suis appliqué comme j’ai pu et elle a fini par jouir et pour compléter le tableau, je lui ai joui sur le ventre puis elle m’a réclamé une cigarette qu’elle s’est mise à fumer, allongée sur le lit.- En fait, je voudrais te le dire mais je n’y arrive pas, a ajouté Céline !- Pourquoi ? Tu es lesbienne ?- Voilà ! C’est ça, a-t-elle ajouté ! Je n’arrive pas à savoir mais je peux te dire que j’ai toujours été attirée par les femmes !- Et un peu par les hommes ?- Oui, c’était bien et même très bien, a ajouté Céline !- Raconte-moi !- Eh bien, dans mon premier boulot, ma patronne m’a fait du chantage pour que je couche avec elle et je t’avoue que ça ne m’a pas déplu mais tu sais, j’avais peur que ça se sache !- Tu en as connu d’autres ?- Oui, mais cette fois des femmes de mon âge ...
«123»