1. Oh! Je suis une putain ! (3)


    Datte: 04/01/2019, Catégories: Transexuels Auteur: Julien699,

    J’ai l’impression de m’entendre respirer. Respirer ? On dirait plutôt que je suffoque. Je finis par me calmer et par reprendre peu à peu mes esprits. Je sens le poids de Mike m’écraser. Il se retire après avoir débandé, laissant mon trou occupé par un vide humide et brûlant. Je me lève malgré la douleur qui se répand à mes fesses rougies par les claques. Je n’arrive pas à faire un pas sans gémir tellement mon cul est défoncé. Je sens le sperme de Mike sillonner mes cuisses pour arriver jusqu’à mes mollets. Il m’a vraiment rempli ! — Tu ne vas pas rentrer comme ça ? demande ce dernier allongé sur le canapé, ayant pour seul vêtements sa chemise défaite et ses chaussettes ridicules. Passe à la salle de bain sur ta droite. J’entends à peine ce qu’il dit, mais j’obéis. Je suis comme dans un état de demi-conscience, dans ma tête j’ai l’impression de m’entendre gémir, comme si mon esprit était encore au moment où Mike s’est vidé en moi pendant que je criais comme une chienne en chaleur « Remplis-moi putain ! ahh !!! » et que j’écrasais mon cul contre son bassin. J’avance comme je peux jusqu’à la salle de bain et dès que j’entre, un grand miroir est placé à ma gauche. Je vois mon reflet, debout de profil, mon cul bombé sous mon sweat « Je marche toujours cambré comme ça ?! » je me demande en haussant un sourcil et en passant mon regard sur mes jambes où le sperme de Mika a fini par sécher. Je tourne le dos au miroir et j’avale ma salive en voyant la partie inférieure de mon corps. ...
     Mes jambes aussi avaient des traces de rougeur, de griffures ! Surtout sur mes cuisses. Les souvenirs remontent et je rougis en me retournant pour faire face au miroir. J’ai vraiment l’air d’une fille qui vient de se faire défoncer ! J’ai même la gueule qui va avec ; un regard innocent et des lèvres entrouvertes. Je passe ma main sur ma bite qui fait plus office de clito qu’autre chose et, en la couvrant, j’ai vraiment l’air d’une femelle qui vient de se faire mettre. Je sursaute en entendant des bruits dans le salon et me précipite vers la douche. Je fais couler l’eau tiède et me lave du mieux que je peux, en gémissant à chaque fois que mes doigts frôlent mon anus ou les parties maltraitées par Mike. Je finis par me nettoyer entièrement, dès que je le fais, je fais coulisser la porte de la douche et je suis surpris en voyant Mike nu, en train d’arranger quelques affaires. — Voilà ton fuseau, dit-il sans se retourner. — Tu ne pourrais pas me prêter un jeans ou je ne sais pas. Il se retourne, en présentant à mes yeux sa queue en demi-molle que je m’efforce d’éviter de regarder, et il me regarde en fronçant des sourcils. — Tu ne me donnes même pas ton prénom, et tu veux que je te rende service ? Qu’est-ce qu’il fait chier ! Je sors de la douche, trempé, et je fais vite de me sécher en prenant le fuseau qu’il avait entre les mains. Il ne le lâche pas et me maintient par l’avant-bras. Il me fait un peu mal. — Va dans la chambre, dit-il en me retournant brusquement et il me susurre ...
«1234»