1. Anne soumise est offerte par son mari au promoteur, ses ouvriers, elle s'offre (3)


    Datte: 04/01/2019, Catégories: Partouze Auteur: Alcody,

    FORTS de l’acceptation du mari, cet acolyte plus que complaisant, les 2 hommes me saisissent à pleines mains, ensemble, m’allonge sur le ventre, sur le canapé3 Georges dit : « D’Abord ma petite pute, tu as gagné une belle fessée, pour ta conduite vicieuse !!» Sans attendre, de grandes gifles, sèches, sur mon cul, il goûte la résonance, plusieurs minutes ça chauffe mais je n’ai pas mal Paul se branle de me voir, si complaisante, attentive à accomplir leurs moindres désirs. « Alors tu aimes ?? Tu es chanceuse, hein ? On accepte TOUT de tonton Georges,» « OUI, TOUT. Ordonnez moi, tous les deux mais surtout vos bites. Je les veux » Paul se manifeste « Tiens ma salope, suce là, fais la scintiller, avale la bien, siphonne» moi fort. Avant, tu la renifle, sens la bien, passe ton nez dessus, OUIIII, ta langue, lèche, OUIIIII. Maintenant, gobe !» Georges continue sa fessée, moi j’absorbe Paul, serre sa bite en bouche, tète avec fermeté, je la dévore, elle est dure ! Je « sens» qu’il ne va pas se retenir longtemps !!! Alors je change de tactique. .. !!. Ma grande spécialité, c’est lécher le corps partout, le laver Paul n’est pas grand, il est à ma hauteur. Je commence à le déshabiller, entièrement. « Tu fais quoi là ?? Petite salope ? » « Laissez-moi faire !! Ca va vous flatter » « OK, pute, fais, ça peut qu’être bon !! » Je déboutonne la chemise, l’ouvre, le débarrasse.., desserre la ceinture, baisse pantalon et slip ensemble, il se dégage J’ôte ses chaussettes. En même temps, c’est ...
     là tout mon art Je me prosterne à ses pieds, comme pour un dieu, cul offert, je le regarde d’en bas, fervente, admirative, les yeux lumineux, pleins d’amour, vice et gourmandise !! J’entame un léchage ravageur, un nettoyage complet, petits coups de langue, ponctuels, de grandes léchouilles longues, soutenues, baveuses, les pieds, les chevilles, les mollets, les cuisses, le dessous couilles Je saisis ses fesses agrippée, à pleines mains. Je le tourne. Tout finement, lui lèche son cul, soigneusement, ma langue pénètre entre les fesses, attend. Je le mouille de salive. Cette langue pointue, exigeante, insistante, s’introduit dans l’anus, l’estime, elle le fouille, 2/ 3 minutes . Je persiste, en remontant, le dos, le ventre, le nombril pourlèche, ses seins léchés, aspirés, embrassés JE LAPPE COMME UNE CHATTE BOIT son LAIT, JE LE LAVE ENTIEREMENT. Il vibre de partout, tremble, se laisse conduire . Je le parcours, revient, en délire de SON CORPS, JE LUI CÉLÈBRE UNE DEVOTION, Il BANDE !! Exacerbé, subjugué, il ne sait plus ALORS JE REPRENDS SA BITE SOLIDE La compresse en bouche, bien enfoncée. Il JOUIT ! EXPLOSE . !!! Je bois toute la sève, lèche la liqueur abondante, la recueille sur mes doigts, la déguste, doucement, pour eux, comme une crème dessert. Les 2 hommes sont «Scotchés». Georges mouille ses doigts dans ma moule béante, ouverte, écartée, enfonce 2 doigts dans mon cul, le branle. « Il faut élargir, tu vas recevoir deux bites épaisses, salope !! » « OUI, OUI d’accord, je ...
«1234»