1. J'offre ma femme à mon fils (1)


    datte: 04/01/2019, Catégories: Inceste, Auteur: tardemars,

    Je m’appelle Philippe, j’ai 45 ans. Je suis marié avec une belle femme qui s’appelle Carole, et nous avons un fils, Mathieu. Nous sommes donc une petite famille traditionnelle, sans histoire, et apparemment sage. Apparemment seulement, car avec Carole, nous avons la coquine habitude d’aller de temps en temps en club libertin. Jusque-là, rien de très choquant. Il y a plein de couples très bien qui ont leurs petits cotés coquins. Mais je dois dire que j’ai un fantasme particulier : j’adore que Carole s’exhibe et se fasse prendre par d’autres hommes devant moi. Au début, Carole a été assez surprise que je lui demande de faire ça, mais comme elle-même avait ce côté exhib et qu’elle aimait le sexe, ça lui plaisait bien. J’adorais qu’elle soit provocante sur la piste de danse, soulevant peu à peu sa robe légère, faisant glisser une éventuelle culotte, finissant nue, son corps offert aux regards des nombreux mâles regroupés autour d’elle qui bavaient d’envie. Puis nous allions à l’étage, sur un grand lit où elle se donnait à tous les mâles présents, pour se faire baiser sans retenue. J’aimais voir tous ces mecs, excités comme des bêtes avec leurs grosses bites en érection, pénétrer, disparaître dans le vagin de ma femme. Ils se régalaient de baiser cette bourgeoise, s’agitaient sur elle, lui arrachant des gémissements de plaisir. C’était fascinant d’assister de façon extérieure à ce spectacle de la jouissance, ma femme abandonnée au plaisir, livrée à l’appétit de ces animaux. Carole ...
    aimait leur bite sauvage et se régalait. " J’en veux, j’en veux plein ! " répétait-elle. Après ces soirées torrides, nous redevenions le petit couple sage et discret, qui passe ses weekends en famille, invite la belle-mère le dimanche dans leur petite maison de banlieue. Pourtant un jour j’ai demandé à ma femme Carole une chose assez spéciale. Nous étions à la maison, c’était un samedi après-midi. — Carole ma chérie, j’aimerais bien que ce soir tu portes ta petite robe sexy pour le repas, celle très courte, qui a le tissu transparent au niveau des seins. — Hein ? Tu es fou ? C’est une robe pour aller en club échangiste, pas pour manger à la maison avec notre fils ! — Hé bien justement, j’aimerais lui en faire profiter... Mathieu est un garçon curieux, et à son âge il ne sera pas choqué. Je suis même sûr qu’il va aimer ! Ma femme ouvrit des yeux ronds de surprise. Même si elle était habituée à mes idées excentriques, ma demande avait de quoi surprendre. Mais là quand même elle trouvait que j’allais un peu loin. — Philippe, il s’agit de notre fils ! On n’est pas dans un club libertin ici ! Cette robe ne cache rien ! Tu ne veux quand même pas que je m’exhibe devant lui comme ça ! — Écoute, ma chérie. Je dois t’avouer que ça fait un moment que j’y pense et ça me fait vraiment fantasmer. Je suis sûr que Mathieu va apprécier que tu sois un peu sexy en sa présence. — Mais enfin Philippe, je suis sa mère ! — Hé bien justement. Moi j’aurais adoré que ma mère fasse ça pour moi. Carole ...
«1234...7»