1. Histoire 1: le début


    Datte: 05/01/2019, Catégories: Partouze Première fois

    Depuis des années, je rêve que mon mari, Michel ira plus loin que le rapport vanille.Ma sœur et son mari sont nettement plus audacieux, allant de l’exhib, à la partouze, à l’échange et aussi, plus dur, le SM hard.Un soir où mon mari était à Singapour, j’ai été manger chez ma sœur, son mari Pierre, et des amis à eux, Marc et Nicole, Mathieu.La soirée avance, l’alcool fait son effet. Mathieu qui est photographe, paraît-il, propose de faire un shooting sexy. Pascale et Nicole approuvent, je tente de biaiser. Nic me dit que je peux garder mon slip et que ce ne sera pas pire qu’à la plage. Si ! Je n’ai jamais été topless sur la plage ! Pascale approuve, la salope, pourtant elle connaît ma pudeur.Pascale est déjà nue et commence à poser. Nic nue vient près de moi, finalement en slip. Elle me prend par les épaules et Mathieu nous photographie, profil, seins en gros plan. Nic m’embrasse dans le cou, photo, de plus en plus près de mes lèvres. Je n’ai pas envie de passer pour une dinde ; je l’embrasse vraiment, nos langues se mélangent. Ma sœur est venue se coller derrière mon dos et me prend les seins. Nic descend et suce les tétons. Soudain, elle se laisse glisser, entraînant mon slip. Elle plonge sur ma fente et entreprend de me lécher. Pascale me tient fermement. Nic est efficace. Je suis trempée. Tout part en vrille. Mathieu me photographie sous toutes les faces, dans toutes les positions.Les deux partenaires me font jouir sous l’objectif, ouverte, exposée. Je lèche et caresse ...
     aussi. Les hommes restent sages. Mon passage à l’acte n’est pas pour ce soir.Pierre me crée un jour ou deux plus tard un groupe Yahoo avec mes photos exposées. Je suis atterrée. Chaque matin, je vais le voir, je vois le nombre de visiteurs, les commentaires d’inconnus, crus, obscènes.Pierre m’annonce qu’il va commencer à montrer à des gens qui me connaissent mais accepte de fermer le groupe. Je me doute bien qu’avec Marc il va bien choisir.Un samedi matin. Il fait un temps mitigé. Je devrais aller jouer au tennis mais j’ai envie d’annuler. Gisèle passe me prendre en voiture. J’ai fait un pari stupide. Pas moyen de me débiner. C’est le jour où je dois aller au bout des choses. Michel reste pour travailler dans le jardin.Robe de tennis, courte mais pas trop. Dessus style « Marcel ».On arrive au club. Au bar, Marc, Simon et Yves en embuscade. Comme je le craignais ils me montrent des photos imprimées pour dédicace. C’est idiot, je sais qu’ils les ont vues à l’écran, mais les regarder ensemble imprimées est très troublant.Gisèle et moi partons jouer. Terrain n°9, au fond. On est tranquille. Gisèle joue comme une déesse. Le break est rapide. Elle vient près de moi : « première partie du pari ». J’enlève discrètement mon soutif. « tu es très sexy » me dit-elle. Elle est tout près de moi. Avant que je puisse réagir, elle verse de l’eau de sa bouteille de Contrex sur ma gorge. L’eau coule dans le décolleté, froide, mouille les seins, fait dresser les tétons et me fait ressembler à miss ...
«12»