1. Photos de famille (2)


    Datte: 05/01/2019, Catégories: Inceste

    Anton, allongé sur le lit, résistait à l’envie de se laisser aller dans le sommeil. Il préférait tenir le plus longtemps, si possible jusqu’à atteindre une heure normale pour se coucher, afin de ne pas laisser le décalage horaire lui imposer son rythme. L’appareil photo connecté à son ordinateur portable, il regardait d’un œil distrait le diaporama qui défilait sur l’écran. Il y avait des portraits. Certains avaient été compliqués à faire. Pas techniquement, mais il avait fallu parlementer avec la personne pour qu’elle accepte enfin de se laisser photographier. Il y avait bien sûr des paysages : de régions peu fréquentées par les touristes jusqu’aux incontournables clichés des plages du Sud. Sabrina toqua à la porte. ─ Maman demande si tu préfères des croque-monsieur maison ou des soufflés au parmesan avec une salade carottes râpées et des tomates. ─ Que préférerais-tu, toi ? J’aime bien les deux. ─ Si tu demandes à une fille, ce sera carottes et tomates. ─ Ça marche ! ─ Tu regardes tes photos ? Je peux jeter un œil ? Anton lui fit une petite place sur le bord du lit. Elle était admirative devant les clichés pris par son frère. La manière d’attraper la vie dans le regard des personnes, leurs sourires, la luxuriance de la végétation, les éclats de couleurs des étals des marchés Plusieurs photos, avec la même jeune femme posant devant des monuments ou un panorama, se succédèrent, intriguant Sabrina. Elle questionna Anton qui sembla subitement moins à l’aise dans ses ...
     réponses. ─ C’est Kanyaphat, ma guide. Elle m’a fait découvrir les régions peu visitées et voir d’un autre œil celles pleines de touristes. ─ Elle a l’air sympa, très souriante ─ On continuera plus tard, allons prévenir Maman pour le repas. ─ Ah oui, tu as raison, j’avais oublié. Sabrina se demanda s’il y avait quelque chose entre la guide et son frère. Après tout, ils avaient passé tant de temps ensemble qu’il paraissait logique qu’ils aient pu se rapprocher. La jeune femme était mignonne et son frère majeur et vacciné, sans attaches : ils avaient bien raison de profiter, et il n’y avait rien à redire. Mais cela n’aurait pas dû le perturber plus que ça ; là, il avait directement botté en touche. Dans la piscine, il avait dit qu’une partie de lui était encore en Thaïlande. Peut-être que cette partie était Kanyaphat. En tout cas, la phrase résonnait différemment maintenant. Alors qu’ils mangeaient, Anton écoutait les dernières nouvelles concernant la famille, se mettait à jour en quelque sorte. Un oncle lointain était décédé ; la plus jeune sœur de son père attendait un enfant, mais toute la famille était inquiète : depuis plusieurs mois, le nombre de fausses-couches ne cessait d’augmenter ; le phénomène devenait préoccupant, d’autant plus que les causes en étaient totalement inconnues. Puis Rachel vint sur la question de sa grande sœur qui vivait probablement ses derniers jours de couple, si ce n’était pas déjà terminé. Peut-être débarquerait-elle à l’improviste pour se ressourcer ...
«1234...»