1. Pauline - Années étudiantes (8)


    Datte: 06/01/2019, Catégories: Partouze

    Chapitre 8 Je me regardais dans le miroir : jupe courte cachant mon string, mon porte-jarretelles et le haut de mes bas résilles. En haut, chemisier blanc légèrement transparent sur un soutien-gorge push-up. Ma poitrine était bien mise en valeur, je déboutonnai un bouton pour que mon décolleté soit plus saisissant. Il me restait à travailler mon maquillage et enfiler mes talons aiguilles pour aller chez JC. Nous n’étions pourtant pas le dimanche après-midi, mais toujours ce samedi soir. Ce n’était pas le lendemain que j’avais envie qu’il me baise, mais bien à ce moment précis. Je me fichais qu’il soit avec des copains ou non, qu’il me baise devant eux ou non, mais je voulais sa queue. Bien emmitouflée dans mon manteau, j’ai marché vingt minutes dans le froid pour aller jusque chez lui. Je n’ai pas eu besoin de connaitre son code d’interphone ou de l’appeler, un couple sortait de son immeuble au moment où j’arrivai. Il m’avait dit premier étage, j’ai trouvé tout de suite sa porte. J’ai retiré mon manteau, j’ai vérifié et retouché mon maquillage avec mon petit miroir, puis j’ai sonné. La porte s’ouvrit, un homme que je ne connaissais pas me fit face l’air étonné • Heu... Bonsoir... Je suis bien chez JC ? • Oui... Entrez. Il me fit passer devant, prit mon manteau qu’il accrocha avant de me déshabiller du regard. Dans le petit salon, il y avait un autre homme que je ne connaissais pas non plus et JC un verre à la main. Il ne dit rien, me scruta fixement, je le défiais du regard. ...
     Celui qui m’a ouvert la porte demanda alors à JC • Ne me dit pas que c’est ce que je pense que c’est... Enfoiré... Tu m’offres une strip-teaseuse pour mon anniversaire ? • Heu... Ben ouais. • Mais t’es un dieu toi ! Il prit JC dans les bras. C’est alors lui qui se mit à me défier du regard. J’aurai dû dire qu’il y avait un mal entendu et partir, mais je n’avais pas fait tout ce chemin pour rien. J’avais encore plus envie qu’il me prenne maintenant qu’il était en face de moi. Et puis, j’imaginais que ça n’irait pas très loin, qu’un moment ou un autre lui ou moi allait arrêter cette plaisanterie. Il me demanda • Vous voulez boire quelque chose avant de commencer le show ? • Oui, je veux bien une vodka orange. A peine m’avait-on donné le verre que je l’ai vidé. On m’en resservit un autre que je n’ai pas touché. J’avais déjà la tête qui commençait à tourner. Une chaise fut mise au milieu de la pièce sur laquelle s’installa l’ami de JC, les lumières ont été baissées, une musique lancée. Mal à l’aise, je leur ai dit "Je n’ai pas beaucoup d’expérience", mais ils s’enfichaient, ils voulaient tout de même le spectacle. J’ai commencé à bouger devant celui dont c’était l’anniversaire, il y eut un flash. JC tenait un appareil photo dans la main et dit "c’est compris dans le forfait de l’agence". Encore un défi qu’il me lançait, tant pis, j’allai régler cette affaire plus tard. J’ai d’abord fait tomber mon chemisier, puis ma jupe. J’ai posé un pied sur la chaise, entre les jambes du type ...
«123»