1. Un cri dans la forêt


    Datte: 06/01/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Eloanna,

    Tu me tiens par la main pour me guider à travers une végétation dense par cette belle nuit de pleine lune les arbres défilent laissant parfois place à de jolies clairieres laissant voir le ciel étoilé où tu ne t'arrêtes pas plus d'une seconde en cherchant certainement une en particulier. Le vent frais caressant mes jambes nues, aussi nues que je le suis sous ma robe courte, toi tu ne porte qu'un pantalon en lin et une ample chemise et nous marchons encore. Tu n'as même pas besoin de me dire que nous sommes arrivés quand devant nous s'ouvre une clairière plus grande que les autres où trône un monolithe poli par le temps brillant sous la lune avec quelques zones couvertes de mousse et formant une plateforme naturelle assez grande pour tenir deux corps allongés. Je veux te parler mais d'un signe tu m'intime le silence et en passant la main dans mes cheveux approche ton visage du mien pour l'embrasser. Tes lèvres douces butinent les miennes pendant que nos corps se rapprochent et se pressent l'un contre l'autre. Nos langues se trouvent enfin alors que tu joues à effleurer la pointe de mes seins tendues par le froid à travers le tissu fin de ma robe. Ton baiser se fait plus exigeant et passionné, tu mords ma lèvre inférieure en réponse à ma main venant caresser ton sexe toujours habillé de ton pantalon. Je m'ecarte légèrement, rompant notre baiser afin de pouvoir profiter de ton regard empli de désir avant de me mettre à genoux dans la mousse et de defaire le lacet maintenant ...
     ton bas. Quettant l'approbation dans ton regard avant de commencer à lécher ton sexe dressé devant moi je commencerai donc quand d'une main sur ma tête tu jouerais à m'imposer de te prendre en bouche plus profondément. Tes soupirs de plaisirs et les bruits de ma langue sur ton sexe venant troubler le calme de cette nuit. Seuls au milieu de cette ancienne forêt sauvage. Sentant ton sexe gonflé se tendre encore plus et tes soupirs devenir plus guturaux j'accelererai le rythme afin de te mener à la jouissance, avalant le premier jet de ta semence puis retirant ma bouche afin que tu viennes te répendre sur ma poitrine laissée apparente par un décolleté. J'enleverai alors ma robe légèrement tachée et te laisserai me guider jusqu'au monolythe où tu m'allongeras délicatement. Tu admireras alors un moment la blancheur de mon corps allangui à la lumière de la lune, je me sentirai alors plus Femme que je ne l'ai jamais été sous ton regard brulant de désir mais emprunt d'un puissant respect. Alors t'approchant de moi tu viendras me dominer afin de mordre un de mes seins pendant que ta main viendra effleurer mon sexe rendu humide par le fait d'avoir pu te donner du plaisir plus tôt. Ta langue s'effacant pour laisser place à tes dents qui joueront à me tirer des gémissements de plaisir en mordillant mes tétons en alternance, de la meme manière que tes doigts transformeront assez vite les effleurements en caresses plus expertes me faisant gémir de plus en plus fort. Insérant en moi un puis ...
«123»