1. Anne est offerte aux serveurs de l'hotel sur demande de son amri (3)


    Datte: 08/01/2019, Catégories: Partouze

    Un peu de calme. La salle de bains. Me rafraîchir. Me laver, m’asperger de parfum. Et vous allez voir ... « Ce soir je suis en super forme, très allumée, réjouie, satisfaite, radieuse. J’aime être ce divertissement, bienveillante pour ces volontés d’hommes en manque. Ce sont des salauds, vicieux, rudes, je veux être « LEUR FEMME». « Pour vous mes hommes : je suis « LA » plus grande salope que vous ayez vue, Même au bordel. Pour votre plaisir à tous ? Vous voulez quoi ? Me baiser, m’enculer, me fesser, je vous taille encore des pipes ?? » « Jean, dites moi ! Réclamez ! Je suis prête » « Cochonne, salope de garce, une belle pute comme toi, faut que je sois absolument sur de ton obéissance, comme ton mari l’as dit » « J’ai une idée... » « René, appelle le gardien !» ??? Je suis surprise !! Il est Environ 23H30. Avant l’arrivée de ce gardien ? Albert et Maxime, délaissés, viennent ensemble. Albert me « PLIE » en levrette, face contre terre, s’agenouille, fourre sa bite dans ma bouche, zéro retenue. « Tiens, Anne pompe encore, bouffe ma bite comme pour Jean, mange la bien, du caviar ! » Il tient ma tête, baise ma bouche, c’est SON droit, je dois faire, me garde fort, s’enfonce, à son rythme et je l’accompagne... avec révérence. Il grogne, me traite de tous les noms, prend SON plaisir, ma gorge est SON domaine. Maxime, derrière moi...s’introduit ...DANS MON CUL !! Il pénètre vite, va, vient, m’écarte les fesses à 2 mains, ses couilles battent ma chatte. Il chahute mon clito d’un ...
     majeur furieux, sinuant, plonge 3 ou 4 doigts. Je dégouline, ça rentre tout seul ! Tous apprécient le changement de rythme, l’évolution des événements. J’explose. JE JOUIS !! JE CRIE de plaisir ! « OUI Maxime ta bite, enfonce, défonce-moi !! Mon cul est large il te plaît ?? Prends le, Vas Y FORT !! » Définitivement, devenue : « LA » chienne. Plus de Madame. 3 trous pour vider les couilles. Une « pro » gratuite ! (Précision, me doutant de ça, à ma toilette, j’ai enduit mon œillet d’une crème super glissante, je n’ai pas mal, Au contraire). Albert se vidange, crache, maintient ma bouche pour que je déguste son sperme ardent. « Bien Anne. Bien, tu aimes ma liqueur hein salope ? Dis-le : »« hUUU, OUIIIII, j’adore. J’en VEUX ». Suis une Petite pose. Jean : « Et bien alors tu vas avoir un autre style, ma truie, du pur jus noir, bien crémeux, tu vas aimer.. ». On sonne. « Vas ouvrir Anne !! » « Mais je suis à poil !! » « Justement ma caille !! C’est fait pour ! Obéis. Point ! Allez magne !! » Je vois arriver l’embrouille. J’ouvre la porte. Je suis face à un grand noir d’au moins 1m90 ! 30/32 ans, un véritable athlète. Interloqué, Surpris, il roule des yeux, il recule, pense qu’il s’est trompé, comprend pas ? « Il est Grand temps de vérifier si tu te plies sans discuter, sinon je rappelle ton mari pour qu’il te réprimande !» « Accueille SAÏDOU, embrasse le ! Mets-lui la main au paf». J’embrasse le black, du bout des lèvres. (Pour info je dois me hisser. Lui 1,90m !) Je prends ses ...
«1234»