1. Jean-Jean et la kiné


    Datte: 09/01/2019, Catégories: fh, extracon, médical, lunettes, massage, intermast, Oral pénétratio, initfh, h+medical, Auteur: Pascal Laurent,

    — Tu as refusé l’ambulance, alors, il va bien falloir se débrouiller ! Oui, je sais ! Véro a raison, mais je ne peux malgré tout m’empêcher de râler ! Comme à chaque fois où je suis obligé de monter en voiture. Il faut dire qu’on vient à peine de me retirer le plâtre, j’ai encore la jambe raide, c’est donc un peu compliqué. Le moindre faux mouvement provoque des élancements, je ne suis pourtant pas particulièrement douillet. Alors, je râle. Pas contre ma petite femme. Non. Elle fait tout ce qu’elle peut pour me rendre la vie plus facile. Et la tâche n’a pas été simple pour elle depuis l’accident. D’abord, bien sûr, l’incertitude, avec cette commotion cérébrale qui aurait pu me transformer en légume et puis la gestion du quotidien avec un mari cloué au lit à cause d’une fracture du fémur. C’est vrai que ça aurait pu être bien pire, mais, là, tout de suite, je suis focalisé sur cette foutue guibole qui ne veut pas entrer dans cette minuscule voiture ! Oui, je sais, pas tant que ça ! Et puis, il y avait l’ambulance, je sais aussi ! Ah, ça y est : la voilà casée. Je transpire de partout et d’habitude, il me faut un bon match de basket pour en arriver à ça ! Véro s’installe au volant, pose sa main sur mon bras et, avec un beau sourire, me demande : — Ça va ? Mon sourire à moi est un peu crispé et je ne peux faire plus que hocher la tête pour la rassurer. Et tandis qu’elle démarre, je la regarde à la dérobée ; non, je la contemple ; mieux, je l’admire ! Elle est plus belle que ...
     jamais et même une robe aussi sage que celle qu’elle a choisie ce matin met merveilleusement en valeur son corps magnifique. Pourtant, j’aurais presqu’envie de dire que c’est secondaire car le plus important, c’est qu’elle est follement amoureuse de moi. Et même après toutes ces années de vie commune, elle me regarde toujours comme si j’étais l’homme le plus important du monde. Vous imaginez donc ma fierté quand je me promène avec une aussi belle femme qui pose sur moi un regard enamouré, oui, je n’ai pas peur de le dire, je me pavane ! Et encore, ceux qui nous voient ainsi ne savent pas que, depuis peu, nous vivons une révolution sexuelle qui n’a rien à envier à celle de 1968 ! Jusqu’alors, ça se passait plutôt bien, mais Véro était encombrée d’un tas de principes et cette rigidité nuisait à la richesse de nos rapports amoureux. Mais je sentais bien que, sous des dehors sages, se cachait une nature exaltée qui ne demandait qu’à exploser. Petit à petit, je l’ai poussée dans ses retranchements et, pour son plus grand bonheur, et le mien, elle a craqué. Depuis, nous vivons des expériences passionnantes mais mon récent accident a failli tout détruire. Fort heureusement, je m’en suis tiré avec une fracture que d’autres pourraient qualifier de banale mais c’est ma jambe, alors j’ai un peu tendance à voir ça autrement. Et ce matin, c’est le premier rendez-vous chez le kiné pour la rééducation. Enfin ! Même si ça promet des moments difficiles. Sachant que je fais du sport depuis ...
«1234...14»