1. Que faire seule en montagne lorsque l'on rencontre un homme charmant ?


    datte: 09/01/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Peitrac,

    Je me présente, je m’appelle Suzanne. J’ai 47 ans, je suis mariée depuis 20 ans et j’ai trois enfants. En ce début de printemps, je viens passer quelques jours en montagne, dans un chalet qu’a loué ma meilleure amie pour quelques jours de vacances au calme, avec son mari et sa fille. Je suis venue seule, car j’ai besoin de prendre un peu de temps pour moi Ce matin, je me suis réveillée tôt. Tout le monde dort encore. J’hésite quelques minutes, le temps de prendre un petit déjeuner. C’est décidé ! Je ne vais pas passer la moitié de ma matinée à les attendre. Je vais aller me balader aux alentours. J’ai vu sur une carte, qu’il y avait un petit plateau un peu plus loin, qui domine la vallée. Je prends un petit sac, ma doudoune car l’air fait frais ce matin, j’enfile mes chaussures de marche, et je sors. Je marche une petite heure dans la tranquillité de la nature. Cette piste forestière est magnifique au lever du soleil. J’aperçois un chevreuil traversant la piste plus au-dessus de moi. Il a l’air puissant, vue le saut qu’il fait pour gravir le talus, surement un mâle . Après avoir bifurqué plusieurs fois, je ne sais plus trop si je suis dans la bonne direction. Qu’importe, je suis bien, le soleil commence à tiédir, et j’ai le temps. Le soleil est maintenant plus haut, la piste s’étant mise à monter, je fais une pose pour retirer quelques épaisseurs de vêtements. Je pose ma doudoune. Quelques centaines de mètres plus loin, comme je n’ai croisé personne et que j’ai vraiment ...
    chaud, je pose aussi mon gilet. Je n’avais pas pensé que j’aurais si chaud ce matin. Je n’ai que mon haut à petites bretelles, un peu transparent quand même Je m’aperçois que mes têtons pointent sous l’effet de la transpiration et de la fraicheur de l’air. Mon mari adore voir ainsi mes seins sous ce genre de vêtements. Comme je mets rarement de soutien-gorge, et que j’ai une poitrine avec un peu de volume, je lui provoque souvent des érections, juste par cette vision. J’aime bien sentir l’effet que je fais sur lui à ces moments-là. Mais bon il n’est pas là pour en profiter tant pis pour lui. Je continue ma petite ascension et j’entends des bruits derrière moi. Un homme monte aussi la piste, mais lui, il court. Je m’arrête pour le laisser passer. Il me dit « bonjour ». J’en profite pour lui demander si je suis sur le bon chemin pour aller au plateau. Il s’arrête, reprend sa respiration, et me dit que non, que j’aurais dû prendre un sentier à gauche. Moi : Ah zut ! Et c’était où ? Lui : Oh il y a bien 1km en arrière. Mais, je peux vous montrer un autre point de vue si vous voulez. C’est juste un peu plus loin. Mais il faut connaitre. Moi : Je ne veux pas vous arrêter dans votre effort Lui : Y a pas de mal. J’ai déjà bien couru, et puis, c’est un plaisir pour moi de faire partager de belles choses. C’est un homme plus âgé que moi, je pense. Environ 55 ans. D’aspect sportif, mais avec un petit peu de ventre et un short de sport assez moulant. Hummm, mon regard passe furtivement sur ...
«1234...»