1. PokémonVR (19)


    datte: 10/01/2019, Catégories: Partouze, Auteur: matchless,

    au Parc Sari ! Vous souhaitez entrer ? nous demanda ledit PNJ. Nous répondîmes par l’affirmative. -L’entrée vous coûtera cinq cent PokéDollar (une misère, pour ceux qui se poseraient la question). Vous aurez alors droit à trente Safari Ball et à cinq cent pas. Si vous utilisez toutes vos Balls, ou si vous effectuez vos cinq cent pas, vous serez redirigés à l’entrée du parc. Avez-vous des questions ? Connaissant le jeu par cœur, nous n’en avions aucune. Nous nous contentâmes de payer le prix d’entrée avant de recevoir nos Balls pour ensuite partir à l’aventure. Nous pénétrâmes alors dans la zone de capture du parc. Il s’agissait d’une grande route parsemée de hautes herbes. De ces hautes herbes jailliraient des Pokémon sauvages introuvables ailleurs. Dans les versions originales du jeu, capturer un Pokémon dans le parc ne nécessite pas de combat. Il est possible, au choix, de lancer une Safari Ball, de lancer une pierre (cela rend la capture plus simple, mais augmente les risques que le Pokémon s’enfuie) ou de lancer un appât (cela réduit les risques de fuite, mais diminue les chances de capture). -Surtout, restez sur vos gardes. Nous ignorons encore quelles surprises nous réserve Secoya, nous prévint Loser. Nous avançâmes de quelques pas en avant. Une voix, semblant provenir d’un haut-parleur, résonna alors dans le silence du parc. -Ceci est un message du professeur Secoya, annonça la voix semblant appartenir au PNJ de l’entrée. Le Parc Safari n’a pas été retouché dans ...
    PokémonVR. Vous ne pouvez pas envoyer vos Pokémon aux combats, et les Pokémon sauvages ne peuvent pas vous attaquer. Il n’y a donc aucun moyen pour vous de mourir dans cette zone. Vous pouvez le considérer comme un cadeau de ma part pour être arrivés si loin dans le jeu. La voix se tut. Entendre cela nous rassura inexorablement, mais Loser nous fit remarquer qu’il serait dangereux de croire sur parole Secoya. Nous restâmes alors sur nos gardes pendant environ dix minutes avant que nous nous rendissions compte que les Pokémon sauvages ne cherchaient pas à nous attaquer. Tout un chacun se regarda alors avec un regard trahissant nos pensées : nous allions peut-être, pour la première fois depuis le début de notre aventure, nous amuser. Cela faisait plus d’une heure et demi que je marchais dans les hautes herbes du Parc Safari. Bien que les autres bêta-testeurs eussent achevé la quête de Surf, ils demeuraient dans cet endroit en attrapant divers Pokémon. Une voix m’annonça que j’avais effectué cinq cent pas. Je me téléportai alors mystérieusement à Parmanie, devant l’entrée du parc. Sg.Patate, le PNJ nous ayant accompagnés, Ayaka, MissMalice, Detsuky et moi-même, dans le casino, à Céladopole, s’y trouvait également. Ses cheveux bruns coiffés en houppette, il semblait occupé à observer quelque chose dans le menu. -Toi aussi, tu comptes y retourner ? lui demandai-je. Ne m’ayant pas vu auparavant, il sursauta de peur lorsque, en levant la tête, il aperçut mon visage. -Putain, tu m’as fait ...
«1234...7»