1. Transports en TGV ... le retour .... 2/2


    Datte: 10/01/2019, Catégories: Plus on est,

    Enfin la semaine est terminée, à mon tour je prends le train pour rejoindre Aline, vous comprendrez mon impatience d’entendre de sa bouche, pendant que je lui ferais l’amour, chaque instant de son adultère consenti, se faire prendre par trois jeune garçons dans un train relève de l’exploit ! c’est sans doute un peu de ma faute, ou grâce à moi ! si je ne lui avais pas demandé de me donner sa petite culotte un garnement curieux n’aurais pas été attiré par la vue de sa chatte nue ! Et cette fameuse culotte je l’ai dans la poche a l’intérieur d’un sachet plastique a cause de l’odeur de cul qu’elle dégage, je ne compte plus les fois où j’ai balancé mon foutre dans cet écrin de dentelle, comme prévus je vais lui faire enfiler dès mon arrivée, je lui retirerais à la maison avec les dents juste avant le feu d’artifice Comme pour me remémorer ce qui s’est passé sur le siège 66, le wagon est aussi vide que lundi dernier j’ai voulus m’assoir là où Aline s’est faite sauter... grosse déception une femme y est assise après tout assis en face je peux imaginer que cette femme est ma femme et en fermant les yeux et refaire la scène - Bonsoir madame ça ne vous ennuis pas que je m’asseye ici ? - Bonsoir monsieur, non, au contraire votre présence va me rassurer le wagon est vide - La place où vous êtes a beaucoup d’importance à mes yeux - Ah bon ? la voulez-vous ? - NON -NON –NON !! je vais imaginer que c’est ma femme Aline qui est face à moi - Vous êtes séparés ? - Temporairement, pour le ...
     travail, rassurez-vous nous somment éperdument amoureux, je vais la rejoindre - J’imagine votre impatience... - Plus que vous ne pouvez imaginer - C’est beau l’amour Je fais une pose pour la détailler sournoisement dans le reflet de la vitre belle femme , bien habillée, elle aurait pu tirer sur sa robe à mon arrivée afin de cacher ses genoux, qui sont bien ronds d’ailleurs , mais elle ne l’a pas fait, preuve d’une certaine liberté , son décolleté est assez ouvert du fait de la découpe moderne de la robe, je suppose que dessous elle ne peut porter qu’un balconnet .. 85 b ? la même taille que ma femme dont ma paume recouvre bien le sein, dans ma poche je triture comme un trophée ce string odorant empesé par mon sperme, j’aimerais pouvoir le passer à cette créature et lui bouffer la chatte ! zut, elle me sourit, je me suis fait griller en pleine observation - Excusez-moi je pensais à mon épouse, vous lui ressemblez étrangement - Ah bon ? je suis flattée, maintenant si cela ne vous dérange pas je vais peut-être me reposer un peu - Faites je vous en prie, je veille sur vous ! - Vous êtes très aimable, à tout à l’heure - Bonne nuit ! Elle s’est avancée sur son siège afin de faire reposer sa tête sur le dossier, de ce fait la robe est restée sur place... les genoux commencent à se désunir au gré de balancement de la machine, je cherche le meilleur angle d’observation de l’entrejambe, je me souviens qu’Aline avait précisé que la lumière était quasiment nulle dans le compartiment, seule la ...
«123»