1. Le monde des hommes-chiens. (2)


    Datte: 10/01/2019, Catégories: Divers,

    Le contact avec les autres filles fut chaleureux. Nous fîmes vite connaissance. Elles venaient de tous les endroits du monde. Chacune avait été recrutée parce que célibataire et ne devant manquer à personne, en théorie du moins. Comme nous étions en train de les saluer l’une après l’autre et qu’elles nous bombardaient de questions (d’où venez-vous, comment êtes-vous arrivées ici, quel est ton nom...) une voix résonna dans la vaste salle où nous nous trouvions. Bien, maintenant que vous êtes toutes réunies et que chacune sait ce que nous attendons de vous, vous allez voir de quoi désinhiber vos préventions. Nous avions nous aussi plein de questions et notamment celle de savoir depuis combien de temps nos "amies" étaient là, mais il nous fut répondu que la durée des jours ici n’était sans doute pas la même que chez nous et qu’il était difficile de le savoir, mais toutes étaient arrivées récemment. Mais avant que nous ayons pu en savoir davantage et en accompagnement de la voix qui s’était exprimée depuis on ne savait où, les "écrans" s’allumèrent au milieu de la pièce. Des films nous présentaient toutes pendant des scènes d’une à deux minutes où nous étions en train de copuler. Les mêmes que celles qui avaient agité nos rêves. Les premières rougirent de honte, surtout celles qui avaient été filmées avec des animaux et qui se cachaient le visage dans leurs mains. L’une d’entre elles, une Allemande, était avec un homme qui l’avait convaincue de se faire saillir par son chien, ...
     un dogue imposant. La fille était au bord de l’extase quand son mec surexcité par le spectacle lui juta sur le visage. La fille ne savait plus où se foutre, et elle se mit à pleurer. Ce que voyant, une fille très grande, rousse à gros seins, prit la parole. — Oh les filles, ça va hein ! On ne va pas se mettre dans tous nos états ! On a toutes compris que ces bestioles veulent notre cul et notre utérus. On est là pour ça. On a toute été choisies sur les mêmes critères, parce qu’on aime, le sexe et qu’on est bien foutues... Alors ils vont nous montrer toutes, on va toutes se voir là... Soyons fortes et solidaires... Assumons ! Personne ne juge personne ! Il y eut des rires gênés et des murmures d’approbation... — Si, si les filles on est bien foutues... Alors on a compris qu’ils sont en train de nous passer tous nos plans culs. Faisons simple pour être à l’aise. Allez les filles puisque Margrethe a été vue montée par un chien et que cela la gêne terriblement, que celles qui ont déjà fait l’amour avec un animal, lèvent la main. Soyez franche, de toute façon la vérité va éclater en images... La rousse à gros seins (mais nous avions toutes des seins plutôt gros), Mildred de son petit nom leva elle -même la main suivie par cinq autres filles. — OK les filles ! Toutes avec des chiens ? — Moi avec un poney en plus. Minauda une Espagnole. — Et moi une bite de cheval mais que dans la bouche... — Cool... Et maintenant les gouines. Il y en a ? — Ma sœur et moi, répondit Charlotte. Nous ...
«1234...7»