1. Bourgeoise infidèle


    Datte: 10/01/2019, Catégories: Anal Hardcore,

    Pour me faire de l'argent je faisais de la garde d'enfants le soir, bien qu'étant un jeune homme tatoué j'arrivais à trouver assez facilement grâce à un CV assez fournis. Pour me décrire rapidement j'ai 23 ans, grand, brun, cheveux coupé très court, barbe assez fournie et taillé soigneusement, yeux marron, une musculature assez fine mais très bien dessinée, les bras une partie du torse et du cou tatoués.Ce soir là donc j'allais garder un garçon dans les quartiers bourgeois, le père n'était jamais là, la mère ne bossait pas. Elle ressemble un peu à l'archétype de la bourgeoise trentenaire, fait beaucoup de fitness et du yoga, mange healthy, et aime beaucoup se faire défoncer par des hommes plus jeune. Elle ne pensait pas que je savais que quand je gardais elle allait draguer en boite.J'arrivais donc en vélo au porte de la maison de maître, je sonnais puis rentrais.Elle est là dans l'entrée dans une robe serrée avec une ouverture dévoilant amplement sa jambe musclée et soigneusement épilée. Sa poitrine ferme et grosse, ses fesses de fan de squat, sa bouche de suceuse et ses yeux d'un bleu glaciale de femme fatale, le tout surmonté de cheveux blonds lisse que j'ai profondément envie d'att****r pendant que je la sodomiserais violemment.Enfin bref, retour dans l'entrée de la maison. Pendant que je rêve de la défoncer contre le mur elle m'explique les consignes pour la soirée de son fils. On va pas s'attarder sur cette soirée sans grand intérêt pour arriver au retour de la mère. ...
     Il est environ 1h du matin je dors à moitié sur le canapé de ce grand salon au meuble design,épuré de bourgeoise friquée. Le bruit de la porte me réveille, je me redresse.- Ca c'est bien passé votre soirée?- Pas mal il s'est endormi assez vite, et à été tranquille depuis votre départ.-Tu sais Marco, depuis que tu viens garder mon fils tu peux me tutoyer.- Pas de problèmes, et ta soirée, cool?- Pas concluante du tout, dit elle en retirant ses talons et s'asseyant à coté de moi dans le canapé, limite inutile j'aurais tout aussi bien fait de rester là.- A ce point là? Pas de jeunes hommes à se mettre sous la dent?Son visage se figeât en une expression de surprise, et je me rendis compte de ma connerie.- Comment tu sais que je sort pour draguer des jeunes en rut?- Bah tu t'es fait un pote à moi il y a pas super longtemps... et quand il t'a décrit j'ai tout de suite compris que s'était toi..Un silence gêné suivi, elle passa une main dans sa chevelure blonde. sa respiration soulevait sa poitrine qui ne demandait qu'a sortir de sa robe. Son regard croisa le mien.- Et il t'a dis quoi sur moi? elle posa sa main sur ma cuisse en se mordillant la lèvre inférieure.- Que t'es une sacrée salope!!A ces mots, elle me sauta quasiment dessus. On s'embrassa à pleine bouche, nos langues dansaient dans nos bouches, elle se mit à califourchon sur moi en me déshabillant. Torse nue je la soulevais pour la plaquer contre le mur, lui serrant la gorge d'une main, et de l'autre enlevant sa robe pour ...
«12»