1. [Sci-Fi] L'évolution de la race humaine (30)


    Datte: 11/01/2019, Catégories: Divers,

    Chapitre 30 : La chrysalide Lorsqu’Erika rentra chez elle, la maison était silencieuse. -Mamans ? Morgane ? Vous êtes là ? Juliette, sa maman, apparut en haut de l’escalier. -Tu es rentrée ma chérie ? comment se sont passé tes cours ? Nous sommes dans la chambre de Claire, elle ne se sentait pas bien et vient de faire un petit malaise. Simon lui fait une prise de sang. -Qu’est-ce qu’elle a ? S’enquit la jeune fille en rejoignant sa mère. -On n’en sait encore rien, déplora Juliette, mais Simon nous dira tout ce qu’il y a à savoir une fois qu’il aura fait les analyses. Elles arrivèrent dans la chambre de Claire où étaient amassé toute l’étrange famille qui vivait dans cette maison à savoir : Morgane, Simon, Eugénie et sa fille Cindy, Mathilde et sa fille Claire qui était assoupie sur son lit. Les quatre mamans avaient toutes beaucoup changées en dix-huit ans. Quelques rides étaient apparues aux coins de leurs yeux et Eugénie, la plus âgées d’entre elles, était la seule à avoir quelques mèches blanches parsemant sa chevelure. Toutes avaient gagné en maturité ainsi qu’en sagesse : élever trois filles est une source constante d’apprentissage. Morgane était extrêmement fière de la famille qu’elle avait fondée et pas une seule fois elle n’avait regretté d’avoir mis enceinte ses trois petites femmes. Elle avait grandement gagné en confiance en elle jusqu’à devenir la cheffe de la famille, un peu à l’image d’un père. -Comment va-t-elle ? Questionna immédiatement Erika. -Elle va bien, ...
     la rassura Simon en rangeant une seringue contenant un liquide vermeil dans sa trousse de secours. Elle est juste endormie. -Tu ne sais pas ce qu’elle a ? Simon se tourna vers la jeune fille, la mine songeuse. Il ne répondit pas et lança un regard entendu à Morgane. -Je penses que le jour que nous attendions est enfin arrivé C’est un joli coup du destin que cette date arrive précisément le jour de l’anniversaire de ces trois jolies demoiselles. -Mais tu ne crois pas au destin, pas vrai ? Fit Morgane dans un sourire complice. -Non, en effet, approuva le scientifique en rendant son sourire à Morgane. Erika et Cindy échangèrent un regard interrogatif. -Que veux-tu dire ? Demanda la benjamine. -Les filles, répliqua Simon sans répondre à la question, Tendez-moi votre bras, je vais aussi vous faire une piqure si vous me le permettez. Pour vous tout va bien, n’est-ce pas ? Vous n’avez eu aucun problème pendant la journée ? -Ben, Erika ne se sentait pas très bien ce matin, argua innocemment Cindy. -Mais ça va mieux, maintenant, je vais bien, s’empressa de répondre la jeune étudiante aux cheveux sombres. Erika n’avait aucune envie d’avouer qu’elle avait souffert des symptômes dont sa sœur Claire était actuellement la proie. Elle savait que si elle s’aventurait sur ce terrain glissant elle finirait par avouer ce qu’elle avait fait avec l’infirmière. Et ça, elle ne voulait en aucun cas que ça se sache. Du moins, pour l’instant. -Qu’est-ce que tu avais ? S’informa le scientifique tout en ...
«1234»