1. Une merveilleuse surprise


    datte: 02/11/2016, Catégories: pénétration, fh, inconnu, Voyeur / Exhib / Nudisme, intermast, Oral, Oral, préservati, pénétratio, jouet, occasion, Auteur: Maelys, Source: Revebebe

    Je me suis levée ce matin avec un goût amer dans la bouche. Hier soir, François m’a plaquée pour l’une de mes amies, Ludivine. Oh, je ne lui en veux pas. Depuis plusieurs mois, cela n’était plus la fougue des débuts entre nous, même si sexuellement, il me donnait toujours autant de plaisir. Il était sportif, moi plutôt lecture, il aimait les blockbusters, moi plutôt les films d’auteur. On se faisait des concessions, moi acceptant d’aller voir des films ennuyeux, lui de courir dans la forêt tandis que je lisais assise sur un banc. Il a rencontré Ludivine lors d’un repas où j’avais invité quelques amies de longue date. Ludivine est vraiment jolie, mince alors que j’ai des formes, grande alors que je fais à peine 1, 62 m. Elle adore la natation et se prend beaucoup moins la tête que moi. Ils ont flirté ensemble et François, m’a avoué hier soir qu’il était tombé amoureux d’elle, qu’il sentait que c’était réciproque et qu’avant d’aller plus loin, il voulait que l’on se sépare. Même si ça fait mal, il faut avouer que François est un gentleman et qu’il s’est bien comporté vis-à-vis de moi. Il m’a embrassée sur les joues, m’a dit qu’il souhaitait que l’on reste amis et il est parti de mon appartement. Je suis restée stoïque et je n’ai versé mes larmes que lorsqu’il est sorti. Ce matin, j’ai donc l’impression d’avoir la gueule de bois. Je me trouve moche et repoussante. Je n’ai pas envie de sortir et je me prépare à me morfondre tout le week-end en faisant le ménage et en me suicidant ... intellectuellement devant quelques séries américaines d’un intérêt plus que réduit. J’ai passé une robe, la première qui se présentait. Elle est noire, comme si je voulais faire le deuil d’une liaison de presque une année. Je suis en train de lire mon courrier. Des factures ou des publicités sans intérêt. Tout à coup, on sonne. Je n’attends personne. J’espère, malgré que nous ayons rompu hier soir et que je tente de tourner la page, qu’il s’agit de François, qu’il a des remords, qu’il va me prendre dans ses bras et qu’il me fera langoureusement l’amour. Je me précipite vers la porte et l’ouvre, espérant sans y croire. Je suis déçue, ce n’est pas François, mais un homme d’une trentaine d’années, en costume, très élégant. Il fait environ 1, 70 m, il a belle allure et semble sportif. Je réalise immédiatement que, sous ma robe, je n’avais rien mis. Je peux voir son regard se porter sur mes seins, lourds et volumineux. Ma robe laisse apparaître deux petites pointes à travers le tissu. Il ne peut avoir aucun doute sur l’absence de soutien-gorge. Mes petits tétons sont bien saillants. — Bonjour, je me présente, je suis Stéphane, chargé de clientèle au Crédit Agricole, et je viens vous informer sur de nouveaux produits. J’espère ne pas vous déranger. À vrai dire, si, il me dérange. Je ne suis pas au mieux, je ne suis pas vraiment décente et je n’ai pas besoin d’assurances ni de produits financiers. Il est pourtant mignon. Brun, il a de très beaux yeux et il a l’air plein de charmes. ...
«1234...7»